La femme moins représentée aux institutions collinaires à Bubanza


44 femmes seulement ont été élues lors des derniers scrutins collinaires en province Bubanza sur 185 qui avaient déposé leurs candidatures. Les associations de défense des droits de la femme déplorent la situation et précisent avoir déjà enquêté sur les causes de ce faible taux de représentation des élus collinaires.



Par: Isanganiro , samedi 5 septembre 2015  à 20 : 00 : 54
a

185 femmes avaient postulé à la candidature lors des élections collinaires passées mais seulement 44 ont été élues et parmi elles personne n’est chef collinaire. Elles occupent 3è, 4è et 5è place.

En commune Gihanga où les conseillers collinaires sont au nombre de 70, on a enregistré 10 femmes, en commune Mpanda six femmes parmi 75 conseillers collinaires. En commune Musigati, on a 8 femmes sur 120 élus et 10 femmes sur 70 conseillers collinaires, sachant que chaque colline compte cinq conseillers.

Les femmes élues au nombre de 44 représentent donc 9.7 pour cent, ce que déplorent les responsables des associations de défense des droits de la femme dans cette province de Bubanza. Analysa Ndamuhawenimana, vice-présidente de la Synergie des Partenaires pour la Promotion et la défense des Droits de la Femmes, SPPDF en sigle, déplore la situation et précise avoir interviewé certaines femmes leaders pour savoir pourquoi cette faible représentativité.

Elles ont fait savoir qu’elles n’ont pas de moyens pour participer aux élections à la même hauteur que les hommes puisque ces derniers donnent quelques fois des pots de vin, de l’argent ou de la bière pour être élus, alors que les femmes n’en ont pas. Elles ont également expliqué que les rumeurs qui prévalaient lors des élections, ont fait que la femme renonce à la compétition.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

197 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 23 %)

La décentralisation toujours problématique en Mairie de Bujumbura,(popularité : 9 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 9 %)

Politique : L’Eglise catholique contre la contribution forcée aux élections,(popularité : 9 %)

Rumonge : Une inauguration qui paralyse les activités économiques,(popularité : 8 %)

Burundi : Le parti cndd-fdd accuse Agathon Rwasa d’entretenir un groupe criminel ,(popularité : 8 %)

Le CNDD-FDD va porter plainte contre Léonce Ngendakumana,(popularité : 8 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 8 %)

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !,(popularité : 8 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 7 %)