La femme moins représentée aux institutions collinaires à Bubanza


44 femmes seulement ont été élues lors des derniers scrutins collinaires en province Bubanza sur 185 qui avaient déposé leurs candidatures. Les associations de défense des droits de la femme déplorent la situation et précisent avoir déjà enquêté sur les causes de ce faible taux de représentation des élus collinaires.



Par: Isanganiro , samedi 5 septembre 2015  à 20 : 00 : 54
a

185 femmes avaient postulé à la candidature lors des élections collinaires passées mais seulement 44 ont été élues et parmi elles personne n’est chef collinaire. Elles occupent 3è, 4è et 5è place.

En commune Gihanga où les conseillers collinaires sont au nombre de 70, on a enregistré 10 femmes, en commune Mpanda six femmes parmi 75 conseillers collinaires. En commune Musigati, on a 8 femmes sur 120 élus et 10 femmes sur 70 conseillers collinaires, sachant que chaque colline compte cinq conseillers.

Les femmes élues au nombre de 44 représentent donc 9.7 pour cent, ce que déplorent les responsables des associations de défense des droits de la femme dans cette province de Bubanza. Analysa Ndamuhawenimana, vice-présidente de la Synergie des Partenaires pour la Promotion et la défense des Droits de la Femmes, SPPDF en sigle, déplore la situation et précise avoir interviewé certaines femmes leaders pour savoir pourquoi cette faible représentativité.

Elles ont fait savoir qu’elles n’ont pas de moyens pour participer aux élections à la même hauteur que les hommes puisque ces derniers donnent quelques fois des pots de vin, de l’argent ou de la bière pour être élus, alors que les femmes n’en ont pas. Elles ont également expliqué que les rumeurs qui prévalaient lors des élections, ont fait que la femme renonce à la compétition.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

165 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 5 %)

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 2 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 2 %)

Politique : Quatre ministres du gouvernement mis à la porte,(popularité : 2 %)

Burundi : Samantha Power appelle au respect des droits de l’homme et la Constitution ,(popularité : 2 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 2 %)

La CECI Rumonge obligée de modifier les listes des agents recenseurs retenus,(popularité : 2 %)

Burundi : Le président complète la liste des conseils nationaux prévus par la constitution de 2005,(popularité : 2 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 2 %)