Muyinga/La double vacation, solution transitoire au manque de salles de classe


Les préparatifs de la rentrée scolaire se poursuivent en province de Muyinga où l’on accuse un grand besoin en salles de classes et en enseignants, a-t-on appris du Directeur de l’enseignement dans cette province.



Par: Isanganiro , mardi 8 septembre 2015  à 17 : 46 : 27
a

Plus de 80 salles de classes sont à construire pour le cycle fondamental de la 7ème à la 9ème année d’après une source à la direction provinciale de l’enseignement(DPE). On devra recourir à la double vacation de salle de classe pour deux contingents de niveaux différents, poursuit la même source.

Le même cycle fondamental a besoin de 284 enseignants à former avant la rentrée de l’année scolaire qui s’annonce. Ces enseignants ciblés pour être formés étaient des enseignants jusqu’à l’heure actuelle de la 1ère année à la 6ème.

Un vide d’enseignants est donc cette fois-ci signalé dans ces premiers cycles de l’école fondamentale, apprend-on d’un cadre de la DPE Muyinga. Pour que les cours soient dispensés dans les normes exigées par la loi, il faudra recruter 369 enseignants, révèle le même fonctionnaire.

Au secondaire, on exprime un besoin de plus de 180 enseignants et 215 administratifs. Des solutions seront progressivement trouvées, rassure le Directeur Provincial de l’Enseignement. A l’école fondamentale, une vingtaine de salles de classes seront bientôt finalisées, les nouveaux administrateurs vont s’atteler à construire de nouvelles salles, dit-il.

Les enseignants à former sont en attente, d’un moment à l’autre le recyclage sera dirigé par des formateurs sur ordre du ministère qui assure aussi la formation préalable des chargés des recyclages, précise le même Directeur.

La province de Muyinga compte au total 133514 écoliers (de la première année à la 8ème fondamentale) et 20470 élèves du secondaire, d’après le rapport de la fin de l’année scolaire 2014-2014.

Des milliers d’enfants entendent impatiemment l’annonce de la date de la rentrée scolaire pour l’année 2015-2016, une date qui sera décidée par le ministère d’après des cadres à la DPE Muyinga. Entre temps, certaines écoles privées ont déjà ouvert les portes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

147 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 6 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 4 %)

UB : Des nominations objets de remous,(popularité : 4 %)

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 4 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 4 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 4 %)

Bubanza : HONYORA UKARABE, un dispositif pour le lavage des mains ,(popularité : 3 %)

La sexualité reste un sujet tabou au Burundi. Alors ?,(popularité : 3 %)

La Communauté Islamique divisée plus que jamais ,(popularité : 3 %)

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent,(popularité : 3 %)