Il est grand temps que les autorités burundaises arrêtent la machine à tuer


Ce mardi, le parti UPD Zigamibanga pleure la mort de son porte-parole assassiné près de son domicile à Mutanga nord la nuit de lundi à mardi. Patrice Gahungu est le deuxième leader de ce parti tué en moins de 5mois.



Par: Isanganiro , mardi 8 septembre 2015  à 20 : 55 : 04
a

Dans un point de presse de ce mardi le 9 août 2015, la secrétaire générale de l’Union pour la Paix et la Démocratie n’a pas mâché ses mots, « le meurtre de Patrice Gahungu est un assassinat politique », a qualifié Marina Barampama.

Cette figure de l’opposition indique que le meurtre du porte-parole d’UPD Zigamibanga s’inscrit dans une campagne d’intimidations menées à l’encontre des membres de son parti. « Souvent on nous file et nous recevons des appels anonymes », s’inquiète la secrétaire générale d’UPD Zigamibanga.

Le 23 mai, rappelle la secrétaire générale, Zedi FERUZI, alors Président d’ UPD Zigamibanga, a été assassiné près de son domicile à Ngagara, mais la justice n’a jusqu’ici arrêté aucun suspect.

Marina Barampama appelle les autorités burundaises à arreter la machine à tuer. « La justice a le devoir de nous dire qui tue les nôtres » aura souligné la secrétaire générale.

Marina BARAMPAMA soupçonne que les membres d’UPD sont victimes de leur participation active dans la campagne contre le troisième mandat du président Pierre NKURUNZIZA.

Depuis un certain temps, un phénomène d’assassinat ciblé s’installe au Burundi. Cela crée une psychose de peur, chacun craint qu’il soit le prochain sur la liste.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

645 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati



a

Mwaro : Deux personnes blessées dans une embuscade



a

Makamba : le gouverneur de province présente au public un « prédicateur » arrêté à Nyanza-lac



a

Rumonge : vol des moteurs et autre matériel de pêche



a

Bujumbura : Deux caniveaux d’évacuation d’eau deviennent les cachettes des bandits



a

Mwaro : Nyabihanga abrite une réunion de sécurité après l’assassinat de son responsable policier



a

Le Burundi annonce le refoulement des étrangers irréguliers



a

Burundi /Amisom : Des routes dans Hirshabelle



a

Mwaro : un commissaire de la police tué



a

Bubanza : Gihanga soumise à un couvre-feu





Les plus populaires
Muyinga/sécurité : Trente fusils de type karashinikov saisis à Giteranyi ,(popularité : 13 %)

La sécurité d’un agent du SNR en danger à Rutana ,(popularité : 12 %)

Burundi : Deux policiers tués et plusieurs blessés dans des accidents de roulage,(popularité : 12 %)

Kigwena : Des bandits armés disparaissent dans une réserve,(popularité : 12 %)

Bujumbura-IWACU : Une semaine en homage au journaliste Jean Bigirimana,(popularité : 12 %)

Le Chef d’état-major échappe à une tentative d’assassinat,(popularité : 12 %)

Karusi : Un pasteur rwandais arrêté par les services secrets,(popularité : 12 %)

Burundi : Une amande difficile à qualifier,(popularité : 12 %)

Muyinga : Imbonerakure, source du désordre,(popularité : 12 %)

Insécurité à Bujumbura, trafic paralysé à Bubanza et Cibitoke ,(popularité : 12 %)