Muyinga : Un drame familial se termine par un suicide en commune Gashoho


Une femme de la colline Gisebeyi, commune Gashoho en province Muyinga s’est donné la mort à la mi-journée de mardi, apprend-on de source administrative.



Par: Isanganiro , mercredi 9 septembre 2015  à 14 : 07 : 28
a

Dorselle Baranyamabariza, 25 ans s’est poignardée au niveau du cou et est morte sur le champ. Son époux témoigne que la victime avait tenté de mettre fin à ses jours depuis lundi et que les voisins l’en ont empêché.

A la mi-journée de mardi, elle a profité de l’absence de son mari pour se donner la mort, indique son conjoint. Selon une source à Gashoho, Mme Baranyambariza aurait décidé de mettre fin à sa vie par crainte d’être atrocement tuée par son père. Ce dernier menaçait de mort cette femme et l’aurait même pourchassée depuis quelques semaines, jusqu’ au marché elle se faisait accompagner par son mari.

Selon la même source, son père avait juré de la tuer pour venger ses deux enfants d’une autre union, assassinés par le grand frère de la défunte au mois de mai dernier. Le père de la famille prenait sa fille défunte comme complice dans la mort de ses demi-frères. Ces derniers avaient été décapités par leur demi-frère qui s’était par suite ôté la mort. Ce drame est survenu sur la colline Jani frontalière à la colline Gisebeyi, rappelle-t-on.

A l’origine du conflit entre le père et une partie de ses enfants, des accusations de sorcellerie portée contre ce père soupçonnés de tenter d’éliminer les enfants issus de la première femme, mère de la victime.

L’officier de police judiciaire à Gashoho a fait le constat sur terrain, des enquêtes sur cette mort étrange se poursuivent apprend-on d’une source policière.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

553 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par KABADUGARITSE   ce  jeudi 10 septembre 2015   à 01 : 29 : 49

Mais, Jani c’est en Commune Gasorwe !



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution



a

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient



a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés



a

Rumonge : Mugerangabo a débordé



a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail





Les plus populaires
Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution,(popularité : 8 %)

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient ,(popularité : 4 %)

Cinq Radios se coalisent contre l’insécurité galopante au Burundi,(popularité : 4 %)

Des soldats burundais tués en Somali : L’armée burundaise demande plus de prudence vis-à-vis des informations de toile ,(popularité : 4 %)

La FDN demande des enquêtes impartiales sur la mort d’un journaliste en Somalie ,(popularité : 4 %)

La sécurité manque au Burundi : Le pouvoir interpellé,(popularité : 4 %)

La CIRGL prête à lutter contre l’exploitation illégale des minerais,(popularité : 4 %)

La collaboration entre medias et forces de l’ordre se cherche encore ,(popularité : 4 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 4 %)

Expulsion de Pasteur Sosthène Serukiza ; L’Intérieur donne les raisons ,(popularité : 3 %)