Des stands démolis pour la sécurité du principal marché de Rumonge


Une dizaine de stands du principal marché de la ville de Rumonge se sont vus démolis cette semaine. Leurs propriétaires parlent d’une mesure administrative. La police, quant à elle, évoque des raisons sécuritaires.



Par: Isanganiro , jeudi 10 septembre 2015  à 06 : 31 : 00
a

Jusque ce mercredi 9 sept. 15, 11 Stands du principal marché de la ville de Rumonge avaient déjà été démolis pour permettre le passage du camion extincteur. Ils se trouvaient tous sur le prolongement de l’axe Rumonge-Buyengero traversant ce marché du sud au nord.

Les propriétaires de ces stands qui exécutent eux-mêmes la mesure affirment qu’ils avaient des contrats, sans pour autant les brandir, les liant avec la Commune Rumonge mais se gardent de dire qui va les indemniser.

Manirakiza Donatien, Commissaire Provincial de Police à Rumonge reconnait les faits. Il indique la mesure a été prise en collaboration avec l’administration pour dégager ce passage au camion extincteur qui interviendrait en cas d’incendie de ce marché. C’est en effet le seul marché qui reste exempt d’incendie parmi tous les anciens marchés du Burundi, précise ce responsable policier.

Les commerçants concernés sont conscients du danger. Quant à la question de savoir qui les indemnisera entre la commune et la société qui exploite ce marché, pas de réponse. Gérard Ndikumana administrateur sortant de la commune Rumonge dit que la réponse est à chercher du côté de la SEMARUPI, Société qui Exploite ce Marché de Rumonge avec le Port International de la localité. Selon lui, le contrat qui liait la Commune Rumonge et ces commerçants a expiré. Une source du côté de la SEMARUPI indique que ce contrat avec la Commune est toujours en vigueur.

Une première mesure de sécurité de ce marché qui consistait en une construction en dur de tous les stands est déjà appliquée du moins pour le pourtour.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

197 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation



a

Burundi : Muyinga fait face à la pénurie du Mazout



a

Burundi : Des Etats Généraux des Assurances se retrouvent à Ngozi



a

Economie : "Le secteur minier doit être régulé"



a

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM



a

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !



a

Bubanza : Une chute des prix de certains produits vivriers, un signe de la surproduction



a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?





Les plus populaires
Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation,(popularité : 14 %)

Ouverture solennelle des six marchés réhabilités en Mairie de Bujumbura,(popularité : 5 %)

L’OLUCOME crie contre un nouveau projet de loi sur la TVA ,(popularité : 3 %)

Une loi sur la presse aussi contre la transparence macroéconomique ,(popularité : 3 %)

A quand les dividendes de la fibre optique au Burundi ?,(popularité : 3 %)

Clément Butoke : « les billets de banque usagés nuisent à l’image du pays »,(popularité : 3 %)

Ouverture de l’atelier des bailleurs de fond sur des promesses d’aide envers le Burundi ,(popularité : 3 %)

Les brèches de la mauvaise gouvernance à la REGIDESO ,(popularité : 3 %)

Le FMI promet 7,5 millions de dollars au Burundi ,(popularité : 3 %)

Le Burundi connecté à la fibre optique ,(popularité : 3 %)