Les finances communales au rouge en province Rumonge


La situation financière est à son niveau critique dans les cinq communes de la nouvelle province de Rumonge. Des dettes envers l’INSS et la Mutuelle de la fonction publique se remarquent presque partout, une situation qui doit changer selon le gouverneur de Rumonge.



Par: Isanganiro , samedi 12 septembre 2015  à 18 : 48 : 30
a

Tous les anciens administrateurs communaux de la nouvelle province de Rumonge ont procédé aux remises et reprises au courant de cette semaine qui touche à sa fin. A une exception près, tous les autres administrateurs sont nouveaux. Seul Joachim Manirakiza a en effet été reconduit à la tête de la commune Bugarama parmi les cinq administrateurs de Rumonge, exercice 2010-2015. Partout dans ces cinq communes, la comptabilité est au rouge mais à des niveaux différents.

Lors des cérémonies de remise et reprise à la tête de la commune Rumonge ce vendredi 11sept.-15, cette commune doit aux personnes et institutions tierces plus de 203 millions de francs burundais. A cette datte, les employés de la commune n’avaient pas encore perçu leurs salaires du mois d’août 2015. Gérard Ndikumana, administrateur sortant, a dit que c’est la nouvelle équipe qui s’en chargera sans donner plus de précisions sur ce retard.

En somme, la commune Rumonge, qui n’a donné aucun rapport financier ces six derniers mois, se distingue des quatre autres communes de la province Rumonge par sa plus mauvaise gouvernance comme l’a précisé Juvénal Bigirimana, gouverneur de Rumonge, dans son discours de circonstance.

Contrairement à ce qui se disait que la province Bururi dépendait financièrement de la commune Rumonge, ces sont les natifs de Rumonge qui se sont succédé à la tête de cette commune qui sont à l’origine de cette situation financière critique selon le gouverneur de Rumonge.

Selon Anatolie Dusabe, inspectrice des finances communales en province Rumonge, la situation financière va encore mieux à Muhuta et à Buyengero. Mais les nouveaux dirigeants doivent redoubler d’effort pour améliorer la situation financière de leurs communes respectives.

Et au Gouverneur de Rumonge de conclure qu’il ne tolérera pas une de ses communes qui se classera dernière dans le classement que le ministre de l’intérieur sortira désormais tous les trois mois.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

305 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 8 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 4 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 4 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 3 %)

L’ADC-Ikibiri : n’a pas d’ « espoir en la nouvelle équipe » du parti CNDDFDD,(popularité : 3 %)

Pierre Ngendandumwe était patriote ,(popularité : 3 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 3 %)

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke,(popularité : 3 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 3 %)

La CENI propose la révision du code électoral de 2010 pour 2015 ,(popularité : 3 %)