Attention avec certaines organisations, avertit le Ministre burundais des Finances


Dans son discours à l’occasion de l’investiture du Gouverneur de Rumonge pour l’exercice 2015-2020, le Ministre Tabu Abdallah Manirakiza a conseillé à la nouvelle équipe de garder toujours une distance avec certaines organisations.



Par: Isanganiro , lundi 14 septembre 2015  à 16 : 52 : 09
a

Le Ministre Tabu Abdallah Manirakiza n’a pas cité nominativement ces organisations lors de l’investiture du Gouverneur de Rumonge ce vendredi 11août 2015 au centre d’enseignement des métiers à Rumonge. Il a tout simplement averti la nouvelle équipe qu’elle devra faire attention dans ses relations avec ces organisations.

Le Ministre Tabu est persuadé que plusieurs organisations opèrent dans cette nouvelle province de Rumonge. Certes, elles chercheront à nouer des relations particulières avec cette nouvelle équipe administrative pour leurs propres intérêts.

Si vous ne faites pas attention, prévient le Ministre envoyé du Président Pierre Nkurunziza, vous risquez de tomber dans leur piège et vous deviendrez leurs serviteurs plutôt que les serviteurs de la population.

En matière de bonne gouvernance, il n’y a pas d’amitié mais c’est le strict respect de la loi, a déclaré Tabu Manirakiza avant de conseiller à la nouvelle équipe de mettre de côté leurs appartenances politiques et se mettre au service de tout le monde.

Juvénal Bigirimana, gouverneur de Rumonge, a saisi cette occasion pour envoyer un message au Président de la République afin qu’il intervienne lui-même dans la normalisation du trafic au port commercial de Rumonge.

En effet, selon lui, la taxation actuellement appliquée par l’OBR (Office Burundais des Recettes) et l’Autorité Maritime, Portuaire et Ferroviaire(AMPF) est injustifiée et est à l’origine de la paralysie du commerce via ce port cela fait déjà près de deux mois.

Cette demande a été beaucoup applaudie par le public présent qui espère voir bientôt s’améliorer le climat des affaires sur ce port.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

440 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Burundi : Des condoléances suite à la mort de l’ancien « terroriste », et médiateur Nelson Mandela ,(popularité : 6 %)

QPN : Les élections présidentielles se sont déroulées « dans le calme et dans la transparence »,(popularité : 4 %)

Bururi : Une destitution qui crée des remous,(popularité : 4 %)

L’Est de la RDC, fief des opposants et des pros du pouvoir de Bujumbura ,(popularité : 4 %)

Quelle est la racine du mal pour l’Uprona ?,(popularité : 4 %)

‘’ L’appel des leaders politiques en exil au retour au pays est une intrigue’’,(popularité : 4 %)

Peut–on parler de campagne électorale ?,(popularité : 4 %)

Le frodebu demande au président Nkurunziza de sortir de son silence ,(popularité : 4 %)

Moïse Bucumi a eu raison sur la chambre basse,(popularité : 4 %)

Les ASBL acculées à donner des rapports financiers et administratifs,(popularité : 4 %)