Les engrais chimiques déjà disponibles dans toutes les communes de la province Gitega




Par: Isanganiro , lundi 14 septembre 2015  à 19 : 15 : 19
a

Selon le directeur de la DPAE Gitega Ir Helmenegilde Manyange, tout le nécessaire est prêt pour la saison culturale à Gitega.

En effet, aux chefs-lieux lieux de toutes les communes les engrais chimiques sont déjà disponibles et chaque agriculteur qui aura payé sa solde aura un sac de 50 kilos.

S’agissant des semences, les agriculteurs auront des semences sélectionnées.

Selon Ir Manyange, le défi majeur est lié au changement climatique, d’où alors des irrégularités dans les semis car il reste toujours difficile aux agriculteurs de savoir quand entreprendre leurs activités.

« C’est une question d’appréciation individuelle mais cela ne peut pas causer de problème car le semis va jusqu’en octobre », a-t-il indiqué.

Toutefois, le directeur de la DPAE Gitega demande aux agriculteurs de ne pas se laisser tromper par les quelques pluies qui sont tombées, il y a 2 semaines, car ces pluies peuvent s’arrêter momentanément. « Il faut donc rester prudent » ; avertit le directeur de la DPAE.

Les agriculteurs quant à eux se disent satisfaits du travail effectué par les moniteurs agricoles notamment en apprêtant des engrais chimiques, mais s’inquiètent du soleil accablant après juste 2 semaines de pluies.

On notera que la saison précédente a été très bonne surtout pour le haricot dont le kilo qui était à 800fbu coûte actuellement 450fbu.Néanmoins, le directeur de la DPAE Gitega demande aux agriculteurs de vaquer aux activités champêtres afin de continuer à l’augmentation de la production.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

161 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques



a

Energie : La province Cibitoke dépourvue de carburant depuis une semaine



a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation





Les plus populaires
Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques ,(popularité : 5 %)

L’OBR face au manque du civisme fiscal ,(popularité : 4 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 3 %)

Serait- il actionnaire de Burundi- Brewery ?,(popularité : 3 %)

Des vices dans le projet de loi portant Budget de l’Etat 2013 ,(popularité : 3 %)

La transparence de la caisse du marché central mise en cause,(popularité : 3 %)

Le syndicat des commerçants sommé de disparaitre,(popularité : 3 %)

La monnaie burundaise flotte, que faire ?,(popularité : 3 %)

Le café burundais à l’ agonie, l’Intercafé Burundi alerte ! ,(popularité : 3 %)

Les experts se penchent sur la vie économique de l’EAC au Burundi avant l’Union Monétaire ,(popularité : 3 %)