Flambée des prix du riz en province de Ruyigi


Ce produit cultivé dans une bonne partie de la plaine du Kumoso est en abondance sur les marchés en cette période d’été. Mais les consommateurs se lamentent que les prix augmentent du jour au lendemain.



Par: Isanganiro , mardi 15 septembre 2015  à 07 : 02 : 12
a

Les résidents du chef-lieu de la province Ruyigi à l’Est du Burundi se lamentent de la montée des prix des produits alimentaires en cette période d’été. Ils font référence aux prix du riz qui a considérablement augmenté alors que normalement il devrait baisser pendant la saison sèche.

On est mercredi, bien entendu le jour du marché à Ruyigi. Le riz est là, en abondance, dans les paniers, dans les sacs, … « Bienvenus, bienvenus chers clients, j’ai un bon riz ici », dit une femme vendeuse pour accueillir les clients. « Combien coûte ce petit sac » ?, lui demande un client. Et la femme de répondre que tout est à vendre à trente-cinq mille francs burundais. Son sac est de 25 kilos.

Une curiosité amène à bien vérifier réellement le prix unitaire, ou mieux, d’un kilo. C’est finalement 1.400 francs. Le premier commerçant, le deuxième, … et le nième, tous disent la même chose, le même prix : 1.400 francs.

Les consommateurs soutiennent que c’est la première fois qu’ils vivent une telle situation sur les prix du riz. « On n’avait jamais vu de tels prix », indique Bonaventure Nyandwi, déçu. « En période d’été, poursuit-il, ils oscillaient entre 800 et 1.000 francs burundais, pas plus ».

Plusieurs sources sur place convergent que le riz de Kumoso serait acheminé vers le Rwanda. « Ce sont des commerçants de la province Muyinga qui viennent rafler notre riz pour le vendre plus cher dans ce pays voisin du Burundi », dit l’un des résidents de Ruyigi.

Curieusement, les habitants de cette province de l’Est du Burundi ne se plaignent que des prix de cette seule denrée qu’est le riz. « Les prix d’autres produits alimentaires restent encore stables », renseignent-ils.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

251 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 6 %)

La Chine continue à appuyer le Burundi,(popularité : 3 %)

Le secteur thé du Burundi envisage des extensions à grande échelle jusqu’en 2016,(popularité : 3 %)

Burundi : La Regideso hausse le prix du courant électrique ,(popularité : 3 %)

Le Burundi gifle 53 importateurs de carburant,(popularité : 3 %)

Barrage Jiji-Murembwe : La BAD accorde 22 millions de dollars,(popularité : 3 %)

J.M Rurimirije appelle la diaspora à investir au Burundi ,(popularité : 3 %)

Quand la loi bloque les activités commerciales,(popularité : 3 %)

Qui se retire du financement du budget 2016 ?,(popularité : 3 %)

Gitega : Le manque criant du carburant de type essence limite la circulation ,(popularité : 3 %)