Muyinga/Les chefs de collines en début de mandat n’ont plus le droit de percevoir des taxes




Par: Isanganiro , mardi 15 septembre 2015  à 11 : 18 : 37
a

Lundi 14septembre, les chefs de collines nouvellement élus ont participé à la première réunion avec l’administrateur de la commune. Une réunion prise comme une séance de remise et reprise avec les anciens chefs collinaires, a-t-on constaté sur place.

Surprise pour les élus collinaires, ils n’ont plus le droit de percevoir des taxes, on vient de diluer nos pouvoirs, s’indignent-ils. On ne peut pas gouverner sans quittance, outils de dissuasion, disent-ils.

La loi doit être appliquée, seuls les percepteurs de taxes auront désormais les quittances, précision de Jumaine Badende, conseiller du Gouverneur de la province Muyinga en matière économique.

Les chefs de colline ont pour mission principale la préservation de la sécurité et l’animation du
développement, indique-t-il.

Dans les séances de remise et reprise, les conseils sur la manière de diriger une colline sont échangés, pas de dossier transmis au successeur !




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

268 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Raphael RWASA   ce  mardi 15 septembre 2015   à 13 : 03 : 37

Bonjour,
Je suis tout à fait d’accord avec ce système. Si les collinaires s’indignent, on peut sous-entendre quelque chose.... Mais, qu’un système fiable de perception des taxes soit mis en place cela dans le but de ne pas mélanger des résponsabilités. Toutefois, le(s) chef(s) de(s) colline(s), me dis-je, peut/peuvent avoir le plein droit de corriger les fauteurs de troubles (justement pour appliquer sa légitmité) en leur renvoyant chez les percepteurs des taxes avec un montant jugé raisonnable par le(s) chef(s)comme ça, la complexe de ne pas pouvoir gouverner sans perception des taxes serait levée. C’est bien facile de contrôler les finances quand on a un département dédié à cette fin.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Burundi : Des condoléances suite à la mort de l’ancien « terroriste », et médiateur Nelson Mandela ,(popularité : 6 %)

Les communes de la Mairie seront Muha, Mukaza et…mais ,(popularité : 5 %)

QPN : Les élections présidentielles se sont déroulées « dans le calme et dans la transparence »,(popularité : 4 %)

Bururi : Une destitution qui crée des remous,(popularité : 4 %)

L’Est de la RDC, fief des opposants et des pros du pouvoir de Bujumbura ,(popularité : 4 %)

Quelle est la racine du mal pour l’Uprona ?,(popularité : 3 %)

‘’ L’appel des leaders politiques en exil au retour au pays est une intrigue’’,(popularité : 3 %)

Peut–on parler de campagne électorale ?,(popularité : 3 %)

Le frodebu demande au président Nkurunziza de sortir de son silence ,(popularité : 3 %)

Moïse Bucumi a eu raison sur la chambre basse,(popularité : 3 %)