Ruyigi : Les échanges réguliers renforcent la cohabitation dans le village de paix de Ngarama


Les habitants de ce village sont de plusieurs catégories. Ils viennent de tous horizons. Des rencontres régulières font qu’ils vivent en pleine harmonie.



Par: Isanganiro , mercredi 16 septembre 2015  à 12 : 46 : 40
a

C’est un village qui est situé à quelque 2 kilomètres du chef-lieu de la province Ruyigi, du côté gauche en se dirigeant vers Cankuzo. Il est construit en matériaux semi-durables. Il devrait accueillir 500 ménages, mais abrite actuellement une quarantaine de familles.

Les occupants de ce village sont de plusieurs groupes : les anciens combattants démobilisés, les rapatriés, les handicapés de guerre, les groupes minoritaires dont les Batwa…

Cette diversité ne fait que constituer une harmonie pour leur cohabitation. Anatolie Cimpaye, cheftaine du village, explique : « Chaque weekend, on se rencontre dans les travaux communautaires. Juste après, on se réunit pour échanger sur la cohabitation et les projets de développement socio-économiques ».

Madame Anatolie évoque toutefois un problème lié au fait que plusieurs ménages restent encore inoccupés. « Cela peut nous poser un problème de sécurité », estime-t-elle. Elle demande à leurs propriétaires de venir les occuper, craignant que des malfaiteurs puissent s’y cacher la nuit pour leur faire du mal.

C’est le même point de vue de la part de Dominique Ntirampeba, le directeur de l’école primaire de Muhongoro et qui, lui aussi, habite le même village. « Non seulement il faut que toutes les maisons soient occupées, mais aussi toutes les parcelles non bâties devraient l’être au plus tôt », soutient-il.

M. Ntirampeba souhaite en outre qu’il y ait des infrastructures sociales dans leur village. Il parle notamment des écoles, des bornes fontaines, un centre de santé et d’un centre de négoce. Et de préciser que ces infrastructures avaient été promises par l’administration.

Le conseiller principal du gouverneur de Ruyigi, Pontien Hatungimana, indique que ces biens publics seront construits en grande partie par les habitants bénéficiaires eux-mêmes. Dans l’entre temps, le village de Ngarama ne dispose que d’une seule borne fontaine.

Au niveau sécuritaire, l’administration compte renforcer les comités mixtes de sécurité. Selon lui encore, des rencontres avec les responsables du village sont prévues.

Le constat est que si le village de paix de Ngarama était totalement construit et occupé, les avenues bien tracées, il pourrait constituer une bonne extension du centre provincial de Ruyigi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

128 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 7 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 4 %)

L’Uprona de Kumugumya cautionnerait les décisions du CNDD FDD ,(popularité : 3 %)

Amendement du projet de loi sur les libertés publiques qualifié de moins liberticide,(popularité : 2 %)

Rwasa rejette le contenu du rapport des experts des Nations Unies sur la RD Congo ,(popularité : 2 %)

L’impartialité de l’institution de l’ombudsman mise en cause ,(popularité : 2 %)

L’Assemblée Nationale ensession extraordinaire, l’opposition s’inquiète du canevas,(popularité : 2 %)

La société civile et les médias privés accusés d’être de mèche avec l’opposition politique,(popularité : 2 %)

L’ Uprona de la réhabilitation réclame un sursaut patriotique ,(popularité : 2 %)

Armée régulière ou ânes à la solde du parti au pouvoir ?,(popularité : 2 %)