Vers la dissolution de certains partis politiques




Par: Isanganiro , mercredi 16 septembre 2015  à 16 : 25 : 00
a

Le ministre de l’intérieur et de la formation patriotique annonce qu’une procédure est en cours pour radier certains partis politique qui ne sont plus sur terrain. Pascal Barandagiye a annoncé cette mesure lors de la rencontre avec les présidents et autres représentants des partis politiques de ce mercredi réunis au sein du forum des partis politiques.

Deux raisons sont avancées par le ministre de l’intérieur pour cette décision : premièrement, ces partis politiques n’ont pas participé aux élections, deuxièmement, ils ne répondent plus présents aux différentes réunions.

La réunion de ce mercredi a vu la participation de 20 partis politiques sur 43 inscrits. Ceux qui étaient présents sont le MSP, Inkinzo, Sangwe PADER , PRP, PMP, ADR, RADDES, Kaze FDD, NADEBU, PML Abanyamwete, RADEBU, FNL iragi rya Gahutu, UPRONA, PAJUDE, PL, PIEBU, PALIPE Agakiza, APDR, FROLINA, CNDD-FDD et les FNL.

Tite Bucumi, président du MSP Inkinzo a réclamé la rigueur dans l’application de cette mesure. Il a accusé ce ministère de parler des mesures qui finissent par tomber en désuétude.

Il a rappelé que le même Ministère avait initié l’année passée cette procédure. « Elle s’est soldée par un non-événement », a-t- il souligné.

Mais, pour Hugo Haramategeko, président du parti NADEBU, le ministère de l’intérieur doit être rassembleur et ne pas se précipiter à dissoudre certains partis.

Apollinaire NZORONKA qui a représenté le parti ADR réclame un dialogue social pour comprendre plutôt les problèmes des uns et des autres.

Le ministre de l’intérieur et de la formation patriotique a insisté sur deux parmi les attentes de ce forum des représentants des partis politiques. D’abord, Pascal Barandagiye leur demande de s’impliquer pour la restauration de la paix et de la sécurité dans le pays et surtout dans différent quartiers de la mairie de Bujumbura. Ensuite, il souhaite qu’ils œuvrent pour le développement du pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1187 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par gcosnwBiK   ce  vendredi 6 janvier 2017   à 20 : 19 : 44

Pi8V9x utteeqhqcvuy, [url=http://uikxaszxyopp.com/]uikxaszxyopp[/url], [link=http://pbrkrvrkhvca.com/]pbrkrvrkhvca[/link], http://xcqqvrtmdejs.com/



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 7 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 4 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 4 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 4 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 4 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 4 %)

L’ADC-Ikibiri tentée par l’usage de la force pour obliger le gouvernement à négocier,(popularité : 4 %)

L’Union Européenne préoccupée par la situation d’insécurité au Burundi ,(popularité : 4 %)

L’ADC Ikibiri salut le choix du Président Nkurunziza sur les négociations ,(popularité : 4 %)

Le refoulement d’Alexis Sinduhije serait retardé d’une semaine ,(popularité : 3 %)