Vague d’arrestations effectuées par la police à Gitega




Par: Isanganiro , mercredi 16 septembre 2015  à 20 : 16 : 45
a

Depuis l’après- midi de ce mardi, la police a mené des arrestations des personnes à bord des bus venues pour la plupart des provinces du nord.

Selon les informations recueillies auprès de la police à Gitega, c’est que des informations leur étaient parvenues, faisant état d’un mouvement de jeunes qui se rendaient en Tanzanie pour rejoindre une rébellion en gestation.

Selon la police, plus de 100 personnes arrêtées et gardées au cachot du commissariat de police à Gitega.

Les personnes arrêtées parlent d’un montage car, selon elles, elles se rendaient en Tanzanie à la recherche du travail car elles le font chaque saison, ce que la police ne nie pas, mais s’inquiète de l’effectif enregistré actuellement.

Parmi les personnes arrêtées figurent 7 chauffeurs et leurs bus gardés. Ces chauffeurs disent qu’ils ont vu des clients venir et comme ils viennent chaque fois pour le business, ils n’ont pas hésité.

Les investigations n’ont pas tarde à commencer et se sont poursuivies aujourd’hui.

Les défenseurs des droits de l’homme sont satisfaits des résultats car à la fin des enquêtes, les gouverneurs des provinces concernes à savoir Ngozi, Muyinga, Kayanza, Karusi, Gitega et Makamba, étaient présents en compagnie des commissaires provinciaux.

Il a été constaté que les personnes arrêtées étaient en ordre et chaque gouverneur a embarqué les siens vers 18h dans des bus qui ont été apprêtés pour cet effet afin de les ramener dans leur province d’origine.

Chaque administrateur se rendra au chef-lieu de sa province pour y récupérer ses gouvernés afin de les ramener sur leurs collines d’origine.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

505 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école



a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR





Les plus populaires
Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 13 %)

La liste des demandes d’extradition de burundais à l’étranger s’allonge,(popularité : 10 %)

Massacre à l’Université du Burundi : Gaston Hakiza, Recteur, témoin et lobbyiste ,(popularité : 10 %)

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux,(popularité : 9 %)

Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école ,(popularité : 8 %)

Le verdict des auteurs du putsch manqué est tombé,(popularité : 8 %)

Démocrate relâché par la justice à Cibitoke ,(popularité : 8 %)

Assassinat Agnès Dury : L’honorable Moise Bucumi devant la commission rogatoire française en mars,(popularité : 7 %)

CVR : La commission ad hoc agirait dans l’ombre,(popularité : 7 %)

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison ,(popularité : 6 %)