Bubanza : formation des formateurs pour l’école fondamentale


Plus de 300 enseignants de quatre provinces viennent de compléter une formation au chef-lieu de la province Bubanza dans le but de préparer la rentrée scolaire 2015/2016. Le directeur provincial de l’enseignement dans cette province précise qu’il s’agissait d’une formation des formateurs qui vont à leur tour former les enseignants des écoles fondamentales depuis ce vendredi.



Par: Isanganiro , vendredi 18 septembre 2015  à 07 : 03 : 00
a

Ces ateliers intensifs avaient commencé ce mardi dans cette province Bubanza. Les participants étaient venus de quatre provinces, dont Cibitoke, Bubanza, Bujumbura rural et Bujumbura mairie, plus deux communes de la province Rumonge.

Ces enseignants, plus de 300 en formation ont clôturé cet atelier ce jeudi pour rentrer dans leurs communes d’origines où ils doivent dispenser à leur tour des formations aux enseignants des écoles fondamentales à partir de ce vendredi jusque lundi de la semaine prochaine.

Parmi les participants à cette formation qui a pris fin ce jeudi dans l’après-midi figurent également les directeurs communaux de l’enseignement, les inspecteurs et certains enseignants des instituts pédagogiques appliqués, IPA en sigle.

Les modules de formation se basent surtout sur les branches français-kirundi, anglais- kiswahili, science et technologie, sciences humaines et entreprenariat, les arts et le sport selon le directeur provincial de l’enseignement à Bubanza.

L’un des participants qui a requis n’anonymat dit qu’il n’a rien du tout compris, que c’était une formation faite à la hâte et que la matière dispensée dans trois jours pourrait tout au moins s’étendre sur deux mois afin de mieux comprendre.

« Je ne vois pas comment je vais former les autres alors que moi-même je n’ai rien compris. Nous étions très bousculés, et il fallait une préparation minutieuse ; aussi on devrait prolonger la formation pour nous imprégner de la matière afin d’avoir de quoi donner aux autres », a-t-il regretté.

Cette formation de trois jours avait été dispensée sur une période de 30 jours alors que c’était les mêmes matières.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

122 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara





Les plus populaires
Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires ,(popularité : 14 %)

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire ,(popularité : 13 %)

Bujumbura : Chasse aux Prostituées,(popularité : 6 %)

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 5 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 5 %)

Echec d’un projet d’élevage de poules suite aux fêtes de fin d’année,(popularité : 5 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 5 %)

L’ONU regrette la promulgation d’une loi aux effets « négatifs » sur la liberté de la presse,(popularité : 5 %)

Deux corps enterrés et non décomposes après plus de trois mois,(popularité : 5 %)

Une des facultés à l’Université du Burundi est en grève il y a un mois,(popularité : 5 %)