Les chefs locaux contre le concubinage forcé à Cabara


Une élève de 10ème année dans une école de Mugamba en province de Bururi a été engrossée par un père de famille de Cabara en commune et province Rumonge. Alors que cette élève remettait le petit enfant à son père, celui-ci l’oblige à devenir sa deuxième femme. Les chefs locaux demandent l’intervention de l’autorité compétente.



Par: Isanganiro , vendredi 18 septembre 2015  à 12 : 14 : 42
a

Selon Donatien Niyongeso, un des élus collinaires de Cabara, un père de huit enfants habitant cette colline vient de contraindre une élève de 10ème année de devenir sa deuxième femme il y a de cela environ deux semaines.

Cette élève qui voulait regagner le banc de l’école à Mugamba, était en effet venue remettre son bébé de cinq mois, obtenu lors d’une union extra- conjugale avec cet homme de Cabara selon des sources à Cabara.

Tout en étant contre ce concubinage, Donatien Niyongeso dit que les élus collinaires saisis par la femme légale n’ont pas réussi à chasser cette élève. Certains d’entre- eux ont quand- même averti le coordinateur du Centre pour le Développement Familial et Communautaire à Rumonge pour qu’il aide à chasser cette deuxième femme.

A ce sujet, Silas Nduwimana, coordinateur du CDFC à Rumonge, dit que l’heure est au rassemblement des bases juridiques pour se lancer dans cette affaire. Cependant, poursuit Silas Nduwimana, rien n’empêche que le forum des femmes puisse s’organiser pour chasser cette deuxième femme.

Il indique qu’il suit aussi de près un cas de viol rapporté à Buyengero en début de cette semaine dont l’auteur serait en cavale selon le parquet de Rumonge.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

368 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents scolaires



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 7 %)

Muyinga : Les chrétiens doivent s’engager dans la politique,(popularité : 3 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 3 %)

Renvoi des étudiants du campus Kiriri de l’Université du Burundi,(popularité : 3 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 3 %)

Education : Le manque criant d’enseignants, une réalité méconnue au Burundi,(popularité : 3 %)

Muyinga : L’épidémie du paludisme en régression.,(popularité : 3 %)

UB : Des nominations objets de remous,(popularité : 3 %)

La Société civile réclame la libération de Faustin Ndikumana et la transparence dans les recrutements ,(popularité : 2 %)

Cooptation d’une note de 10% aux finalistes de l’école secondaire,(popularité : 2 %)