Les chefs locaux contre le concubinage forcé à Cabara


Une élève de 10ème année dans une école de Mugamba en province de Bururi a été engrossée par un père de famille de Cabara en commune et province Rumonge. Alors que cette élève remettait le petit enfant à son père, celui-ci l’oblige à devenir sa deuxième femme. Les chefs locaux demandent l’intervention de l’autorité compétente.



Par: Isanganiro , vendredi 18 septembre 2015  à 12 : 14 : 42
a

Selon Donatien Niyongeso, un des élus collinaires de Cabara, un père de huit enfants habitant cette colline vient de contraindre une élève de 10ème année de devenir sa deuxième femme il y a de cela environ deux semaines.

Cette élève qui voulait regagner le banc de l’école à Mugamba, était en effet venue remettre son bébé de cinq mois, obtenu lors d’une union extra- conjugale avec cet homme de Cabara selon des sources à Cabara.

Tout en étant contre ce concubinage, Donatien Niyongeso dit que les élus collinaires saisis par la femme légale n’ont pas réussi à chasser cette élève. Certains d’entre- eux ont quand- même averti le coordinateur du Centre pour le Développement Familial et Communautaire à Rumonge pour qu’il aide à chasser cette deuxième femme.

A ce sujet, Silas Nduwimana, coordinateur du CDFC à Rumonge, dit que l’heure est au rassemblement des bases juridiques pour se lancer dans cette affaire. Cependant, poursuit Silas Nduwimana, rien n’empêche que le forum des femmes puisse s’organiser pour chasser cette deuxième femme.

Il indique qu’il suit aussi de près un cas de viol rapporté à Buyengero en début de cette semaine dont l’auteur serait en cavale selon le parquet de Rumonge.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

359 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !





Les plus populaires
Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 25 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 11 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 7 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 5 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 4 %)

Les taxis motards BAJAJ sont mécontent de la mesure de fermer à 19hoo,(popularité : 4 %)

Le plumpy’nut fraudé à Bubanza ,(popularité : 4 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 4 %)

Burundi : Un hôpital couronné par le Président de la république,(popularité : 4 %)

Les vaches en débandade dans la réserve naturelle de la Rukoko,(popularité : 3 %)