Intrigues de l’intelligentsia ou intéret public ?




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 17 février 2012  à 07 : 15 : 11
a

« Je suis père de quatre filles et deux garçons. Pendant la nuit, nous dormons avec ma femme dans une seule et même chambre qui a échappé de justesse à la démolition depuis août 2011 lorsque la direction générale de l’urbanisme a pris la décision de détruire nos maisons injustement », tels sont les propos de Nkwirikiye J. Marie, un habitant de la commune urbaine de Buterere à 6km du centre ville de la capitale burundaise, Bujumbura.

Lui, à l’instar des 22 familles dont leurs maisons ont été détruites dans la localité, indiquent qu’ils sont exposés à des maladies de promiscuités parce que les maisons dans lesquelles ils vivent sont sans toitures pour la plupart.

« Quand il pleut nous nous débrouillons pour dormir parmi les voisins afin de ne pas passer la nuit à la belle étoile, mais les maladies contagieuses, comme la grippe, attaquent en particulier les enfants », ajoute une femme dont l’enfant souffre de cette maladie.

La malaria, une maladie qui fait souvent parler d’elle dans cette région, ne les épargne pas non plus. « Nous aménageons les moustiquaires avant de dormir dans ces semblant de maisons mais certains des nôtres sont malades », indiquent-ils.

Ces personnes s’inscrivent en faux contre la mesure que la direction générale de l’urbanisme a prise de les exproprier de leurs maisons sans mesure d’accompagnement.

« Nous sommes victimes des intrigues de l’intelligentsia burundaise dans les hautes sphères de l’état car la direction générale de l’urbanisme a accordé nos parcelles aux autres personnes et à huit ambassades accréditées à Bujumbura », martèle encore Thérence Ndayisaba.

Pour l’instant ils attendent l’issue de la préoccupation de la part de l’Ombudsman en qui ils disent qu’ils gardent d’ailleurs confiance. Dans cette localité, un homme âgé de plus de soixante ans dont sa maison s’est écroulée sur lui est mort ce mardi de ces blessures.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

854 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi



a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi





Les plus populaires
L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’,(popularité : 18 %)

Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 8 %)

Détenus : Après la grève, le manque de soin est au rendez vous,(popularité : 7 %)

Pas droit au secret des sources dans la loi sur la presse attendue,(popularité : 6 %)

Le CPJ et HRW s’inscrivent en faux contre l’intimidation des média au Burundi,(popularité : 6 %)

Procès Gatumba: "Parodie de justice",(popularité : 6 %)

Les agresseurs de Yannick Nihangaza désormais entre perpétuité et pendaison ,(popularité : 6 %)

La fondation Henri Dunant soutient Pierre Claver Mbonimpa,(popularité : 6 %)

Massacre à l’Université du Burundi : Gaston Hakiza, Recteur, témoin et lobbyiste ,(popularité : 6 %)

Un membre du MSD sorti de l’hôpital et conduit en prison,(popularité : 6 %)