Gitega : Les écoles publiques à internat en difficultés à la veille de la rentrée scolaire




Par: Isanganiro , samedi 19 septembre 2015  à 21 : 19 : 00
a

Comme on peut le constater aux différents lycées se trouvant dans la ville de Gitega, beaucoup d’élèves qui ont terminé la 6e et la10e année affluent pour voir si les listes d’orientations sont déjà affichées. A deux jours de la rentrée scolaires, ces listes n’étaient pas encore disponibles et ces élèves se demandent s’ils vont commencer les cours avec les autres lundi ou pas.

Selon sœur Rosalie Ngendakumana, directrice du Lycée Regina Pacis de Mushasha, ces listes d’orientations ont tardé à leur parvenir, mais elle reste confiante que ça ne va pas aller jusqu’à lundi car à ce lycée tout comme dans d’autres écoles, ils n’ont pas encore eu les nouveaux élèves pour les classes de 7e et 10e.

Cette situation inquiète aussi les parents qui disent que leurs enfants seront victimes de tout ce retard enregistré mais aussi qu’ils n’auront pas le temps de faire des recours éventuels.

D’autres problèmes constatés à la veille de cette rentrée scolaire sont le manque de livres pour les écoles fondamentales surtout pour la 9e année, en plus du programme qui n’est pas encore disponible.

Certains directeurs disent qu’ils attendent les livres que le ministère de l’éducation avait commandés à la BPS. Pour ce qui est du contenu du programme, ces directeurs pensent que les professeurs qu’ils ont envoyés en formation rentreraient avec ces programmes, chacun pour le cours qu’il enseigne.

Au niveau des stocks pour les écoles à régime d’internat, les directeurs disent qu’ils ont déjà passé la commande des vivres auprès de leurs fournisseurs, mais que ces derniers devront attendre les subsides de l’État pour être payés. Certaines écoles ont encore même des dettes de l’année passée envers leurs fournisseurs.

A ce propos, les fournisseurs disent qu’ils n’ont pas de choix et qu’ils doivent continuer à ravitailler ces écoles en attendant qu’ils soient payés même si cela les obligent à demander des crédits dans des banques.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

318 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo





Les plus populaires
Le secteur de l’éducation "en ruine" !,(popularité : 100 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 7 %)

L’OIM plaide pour des rapatriés Burundais,(popularité : 6 %)

Le prix du sucre à la hausse,… vie chère ,(popularité : 6 %)

Les réfugiés burundais rentrent au pays avec hésitation ,(popularité : 6 %)

Région des Grands Lacs : Un peuple blessé dans le besoin de guérison,(popularité : 6 %)

Une brèche pour l’impunité des cas de viol ,(popularité : 6 %)

Burkina Faso : Deux jeunes dont un burundais inventent un savon anti malaria,(popularité : 6 %)

L’épidémie de choléra à l’ETS Kamenge,(popularité : 6 %)

La CNTB satisfaite de ses réalisations ,(popularité : 6 %)