Les taxis motards BAJAJ sont mécontent de la mesure de fermer à 19hoo




Par: Isanganiro , lundi 21 septembre 2015  à 17 : 15 : 17
a

Les conducteurs des motos tricycles appelés BAJAJ se lamentent contre la mesure prise par la police qui leur interdit à travailler au-delà de dix-neuf heures.

Cette décision a été prise par la police de sécurité routière. Le motif de cette dernière est que ce seraient les motos BAJAJ qui déplaceraient les gens qui attaquent les positions des polices dans la soirée.

Cette mesure aura de graves conséquences sur la vie des familles qui exercent ce métier comme l’affirment les motards.

Selon eux, c’est à partir de dix heures que le gros de leur travail se fait après que les taxis vélos et les autres motos sont déjà rentrés.

Le travail des taxis motos appelés communément BAJAJ a été affecté par cette crise que traverse le pays, affirment les motards.

« Avant les manifestations le versement était de vingt-cinq milles franc bu par jour mais après les manifestations ce montant a été revue à la baisse et a été fixé à vingt mille franc bu », affirme l’un des conducteurs qui a voulu garder son anonymat.

Que deviendra ce travail après cette mesure ? S’interrogent les gens qui exercent ce métier.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

208 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques





Les plus populaires
Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire ,(popularité : 39 %)

Malversations à la RTNB, le Syndicat SYRT dénonce un détournement d’1.5 milliards chaque année,(popularité : 7 %)

Murwi : Un bébé abandonné par ses parents ; l’administration crie au secours !! ,(popularité : 7 %)

La corruption c’est aussi dans nos hôpitaux, constat du 2ème vice Président ,(popularité : 7 %)

Imaginez avoir des petits-enfants qui ne sont pas capables de parler votre langue,(popularité : 6 %)

L’instauration d’une taxe intermediaire de 10% décriée par les groupes sociaux,(popularité : 6 %)

Le Focode élève la voix en faveur des Pasteurs ,(popularité : 6 %)

Le Général Rodrigue Bunyoni n’est plus ,(popularité : 5 %)

UB : Ça sent le détournement ,(popularité : 5 %)

Eusébie : Même l’orphelinat est fermé,(popularité : 5 %)