Les grands chantiers de l’Administrateur de la commune Muha


Parmi les grands chantiers de l’administrateur communal de Muha nouvellement investi, figurent le rétablissement de la paix et la sécurité, la viabilisation, la construction des écoles, le pavage des avenues et la réorganisation des parkings des bus.



Par: Isanganiro , mardi 22 septembre 2015  à 06 : 43 : 36
a

Selon le nouvel ’Administrateur communal de Muha , sans la paix et la sécurité le développement est impossible.

C’est pour cette raison que le Docteur Jean Bosco GIRUKWISHAKA s’engage à rétablir la paix et la sécurité perturbée lors des manifestations contre le troisième mandat de l’actuel Président de la République.

Des actions à mener dans ce sens , c’est d’abord le rapatriement de certains habitants qui ont fui, craignant pour leur propre sécurité surtout dans des quartiers qui ont connu des troubles depuis le début du mois de Mai . A ceux-là s’ajoutent ceux qui ont participé dans ces manifestations vivant actuellement en cachette, craignant d’être arrêtés et traduits en justice.

L’Administrateur de la commune Muha appelle à ces derniers de rentrer dans leurs ménages et cohabiter pacifiquement avec ceux dont ils ne partagent pas les opinions politiques. Dr Jean Bosco Girukwishaka indique cependant que personne ne sera poursuivi.

En matière de développement, l’Administrateur communal de Muha nouvellement investi trouve qu’il faut poursuivre avec la construction des écoles tant primaire que secondaire car il s’observe un accroissement très accéléré de la population scolaire.
Docteur Jean Bosco GIRUKWISHAKA en collaboration avec les services de l’Urbanisme et la population compte relancer les activités viabilisation de certains quartiers non viabilisés. Ceci pour que les habitants de ces quartiers puissent avoir de l’eau et de l’électricité.

Le pavage des avenues dans les quartiers de la zone kanyosha et la réorganisation des parkings des bus de transport en commun en désordre aujourd’hui ; ce sont deux projets qui hantent et qui doivent trouver une solution dans les plus bref délais, a ajouté l’Administrateur communal de Muha.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

454 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 6 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 3 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 3 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 2 %)

L’ADC-Ikibiri : n’a pas d’ « espoir en la nouvelle équipe » du parti CNDDFDD,(popularité : 2 %)

Pierre Ngendandumwe était patriote ,(popularité : 2 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 2 %)

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke,(popularité : 2 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 2 %)