Toujours de la fumée au magasin T2000


Une journée après que toutes les marchandises du magasin T2000 aient pris feu, la fumée se dégage toujours de ses décombres. Les policiers sont toujours à l’œuvre pour éteindre le feu qui perd de plus en plus sa force.



Par: Isanganiro , mardi 22 septembre 2015  à 11 : 42 : 32
a

Mardi 22 septembre, dans la matinée, presque tous les murs du désormais ex- supermarché T2000 sont à terre. Seul celui de la partie de devant reste encore debout, mais sans plus d’utilité. La fumée se dégage encore de deux containers qui avaient été placés tout près de l’ancien célèbre magasin. Ces containers constituent le stock des outils de réhabilitation de l’avenue de l’amitié. Celle-ci est bloquée. Les contours de T2000 sont aussi quadrillés.

Du côté nord de T2000, quelques ustensiles du restaurant L’Hacienda ont été touchés. Quelques petits édifices de ce restaurant ont été démolis pour que les camions anti-incendie puissent avoir le passage en vue de maîtriser le feu qui provenait dudit magasin.

Les propriétaires de T2000 fournissaient quelques petits articles aux commerçants détaillants. Ceux-ci les vendaient à leur tour juste devant ce magasin. Il s’agissait des flashes disques, des coupe-ongles, des chargeurs de téléphones, des tournevis, des jouets pour enfants (ballons, voitures,….), des montres, des boissons liqueurs, des fromages, etc.

C’est la désolation totale chez ces revendeurs. « En tant que vendeur des produits T2000, je pouvais me procurer de quelques besoins vitaux. Maintenant je ne sais pas comment je vais vivre », disait désespérément l’un d’eux rencontré sur les lieux ce mardi matin.

Le supermarché chinois T2000 de Bujumbura a pris feu lundi vers 9h30. L’origine du feu reste inconnue. La police anti-incendie, avec la Croix rouge et les scouts, a maitrisé le feu vers 11h30 dans la même journée.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

159 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !





Les plus populaires
Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 42 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 29 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 11 %)

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 5 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 5 %)

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités ,(popularité : 5 %)

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent,(popularité : 4 %)

Entre la CNTB et la fondation Intahe , le torchon brule,(popularité : 3 %)

Muyinga/Handicapés à l’école,(popularité : 3 %)

Le Burundi parmi les prochaines victimes de la famine, parle un rapport ,(popularité : 3 %)