Vers de nouvelles directives contre la Tuberculose au Burundi


Un nouveau traitement contre la tuberculose vient d’être introduit au Burundi. L’Alizoniazite est un médicament qui permettra de prévenir le développement de la tuberculose. Il sera administré aux personnes vivant avec le VIH Sida. C’est un traitement léger, efficace et sans effets secondaires. La phase expérimentale a déjà débuté sur 100 patients et donne de bons résultats.



Par: Isanganiro , mardi 22 septembre 2015  à 13 : 43 : 39
a

C’est le directeur du programme nationale de lutte contre le paludisme, Thaddée Ndikumana, qui a annoncé l’introduction de l’Alizoniazite est un médicament qui permettra de prévenir le développement de la tuberculose.

Lors d’un atelier de deux jours organisé en vue de valider les nouvelles directives nationale de lutte contre la tuberculose pour l’horizon 2015-2035, le directeur du PNLT a souligné que "L’objectif de ces travaux était de réviser les directives qu’on avait et intégrer les nouvelles approches recommandées par l’OMS, notamment la recherche active de la tuberculose chez les groupes à haut risque, surtout les personnes vivants avec le VIH, les prisonniers et les réfugiés".

Une autre innovation dans le traitement de la tuberculose concerne l’introduction, dans le système de santé burundais, du " Gène expert", appareil ultra sensible dans le dépistage de cette maladie.

Thaddée Ndikumana précise qu’ils vont introduire l’approche intégrée pour faire participer les centres de santé que ce soit privés, confessionnels et associatives : " avant on avait au total 169 centres de dépistage et de traitement, et maintenant on voudrait signer des conventions pour qu’on puisse faire participer tous ces centres de santé, pour que si un malade s’adresse à n’importe lequel, on puisse faire le prélèvement et l’envoyer là où il y a les appareils appropriés pour faire le diagnostic. " a t-il ajouté.

Le directeur de la PNLT fait savoir que dans les jours à venir, les autres hôpitaux et centres de santé publics, privés et même confessionnels pourront être dotés des capacités de dépistage de la tuberculose.

L’OMS s’est donné pour objectif que d’ici 2035, on ne puisse plus parler de la tuberculose au Burundi. Il faut noter que l’objectif de l’OMS pour l’horizon 2000-2015 était d’atteindre 85% de guérisons et le Burundi a déjà atteint 95%.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

286 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Haberimana   ce  dimanche 12 novembre 2017   à 22 : 44 : 14

La Tuberculose Reste Un Problème De La Santé Publique ,surtout Pour Les Pays Africains, Asiatiques Et Ceux De L’ Amérique Latine. Malgr Sa Precarité , Le Fait Des Reformes Qu’ont Subi Les Systemes De Santé D Ces Pays,par L’aide Particuliere De L’ O M S,et D’autres Organisations Multilaterale ,la Tuberculose Finira Par Disparaitre. Bien Même Si Elle Peut Tardurer. Cependant Quelques Solutions Sont Deja Là Proposées : @L’augmentation Des Structures Sanitaires D Diagnostic ,de Prévention, De traitement De Ce Fleau En Hopitaux , C S, Tant Publics ,confessionels,et Privés @@ La Mise En Disposition Du " Gène Expert" ;diagnostic Ultra Rapide D La T B @@@ La Mise En Place De L’ ALISONIAZITE ;un Nouveau Traitement Leger,efficace ,sans Effets Secondaires ,Administré Au Persones Vivant Avec Le VIH Soulignons En Fin Que Le Traitement A L’aide De La Rimfanpsine , Ethambutol,et L’ Isoniazide Demeure En Cours



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo





Les plus populaires
Le secteur de l’éducation "en ruine" !,(popularité : 80 %)

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants,(popularité : 24 %)

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...,(popularité : 16 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 6 %)

Burundi , meilleur élève de la francophonie,(popularité : 5 %)

Un nouveau code des assurances au Burundi,(popularité : 5 %)

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés,(popularité : 4 %)

Ruyigi : Le Centre St François de Kayongozi, plus de 30 ans au service de la population démunie,(popularité : 4 %)

Muyinga/Handicapés à l’école,(popularité : 3 %)

La loi de la jungle se taille de l’espace à Bujumbura ,(popularité : 3 %)