L’année scolaire 2015-2016 commence sur fond de problème à Gitega




Par: Isanganiro , mercredi 23 septembre 2015  à 10 : 42 : 00
a

A la première journée de l’année scolaire 2015-2016 dans la province scolaire de Gitega, les classes étaient presque vides dans plusieurs écoles visitées. Les élèves à l’extérieur entrain de causer alors que les autres consultaient les listes d’orientation.

Plusieurs d’entre eux sont dans les classes fondamentales et disent qu’ils n’ont pas encore commencé à étudier parce que leurs professeurs sont en formation, selon leurs directeurs.

Au début de la rentrée certaines écoles se sont vues confrontées à de sérieux obstacles. A l’école technique de Kwibuka, le directeur dit qu’aucun élève n’a été orienté dans la section Electricité et craint que cette section risque d’être supprimée.

Au lycée Sainte Thérèse de Mushasha où étudie uniquement les filles, des garçons y ont été orientés ce qui a étonné plus d’un.

Cette situation fait qu’on observe une longue file de parents et d’élèves devant le bureau de la direction communale de l’enseignement à Gitega.

Philibert Habonimana, directeur communal de l’enseignement à Gitega, tranquillise les parents et les élèves, soulignant que les recours seront traités dans les plus brefs délais et que les problèmes survenus au niveau de la commission d’orientation sont en train d’être corrigés.

Les inspecteurs de l’enseignement dans la province de Gitega doutent que ce problème aura un impact négatif sur le calendrier de l’année scolaire qui vient de commencer.

Jusque ce mardi, la situation n’avait pas encore changé.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

201 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 7 %)

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge ,(popularité : 7 %)

Rumonge : Travaux communautaires ou activités du CNDD-FDD ?,(popularité : 5 %)

L’ONU regrette la promulgation d’une loi aux effets « négatifs » sur la liberté de la presse,(popularité : 5 %)

Sorbonne, SIHO et HCR ouvrent l’université des réfugiés au Burundi en septembre ,(popularité : 5 %)

Des passagers manquent des bus à la gare du Nord,(popularité : 5 %)

Rwanda :les réfugiés burundais transférés vers Kirehe,(popularité : 5 %)

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent ,(popularité : 5 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 5 %)

La route Makamba-Bururi encore impraticable,(popularité : 5 %)