L’année scolaire 2015-2016 commence sur fond de problème à Gitega




Par: Isanganiro , mercredi 23 septembre 2015  à 10 : 42 : 00
a

A la première journée de l’année scolaire 2015-2016 dans la province scolaire de Gitega, les classes étaient presque vides dans plusieurs écoles visitées. Les élèves à l’extérieur entrain de causer alors que les autres consultaient les listes d’orientation.

Plusieurs d’entre eux sont dans les classes fondamentales et disent qu’ils n’ont pas encore commencé à étudier parce que leurs professeurs sont en formation, selon leurs directeurs.

Au début de la rentrée certaines écoles se sont vues confrontées à de sérieux obstacles. A l’école technique de Kwibuka, le directeur dit qu’aucun élève n’a été orienté dans la section Electricité et craint que cette section risque d’être supprimée.

Au lycée Sainte Thérèse de Mushasha où étudie uniquement les filles, des garçons y ont été orientés ce qui a étonné plus d’un.

Cette situation fait qu’on observe une longue file de parents et d’élèves devant le bureau de la direction communale de l’enseignement à Gitega.

Philibert Habonimana, directeur communal de l’enseignement à Gitega, tranquillise les parents et les élèves, soulignant que les recours seront traités dans les plus brefs délais et que les problèmes survenus au niveau de la commission d’orientation sont en train d’être corrigés.

Les inspecteurs de l’enseignement dans la province de Gitega doutent que ce problème aura un impact négatif sur le calendrier de l’année scolaire qui vient de commencer.

Jusque ce mardi, la situation n’avait pas encore changé.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

190 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo





Les plus populaires
Le secteur de l’éducation "en ruine" !,(popularité : 98 %)

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants,(popularité : 25 %)

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...,(popularité : 17 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 7 %)

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés,(popularité : 5 %)

Ruyigi : Le Centre St François de Kayongozi, plus de 30 ans au service de la population démunie,(popularité : 5 %)

Muyinga/Handicapés à l’école,(popularité : 4 %)

La loi de la jungle se taille de l’espace à Bujumbura ,(popularité : 4 %)

La sexualité reste un sujet tabou au Burundi. Alors ?,(popularité : 3 %)

Vers la reprise des cours dans les universités privées,(popularité : 3 %)