Des travaux pour la réconciliation des jeunes




Par: Isanganiro , mercredi 23 septembre 2015  à 14 : 01 : 03
a

Une synergie de quelques associations a organisé des travaux dénommés « Cash 4work » pour occuper et réconcilier les jeunes de la ville de Bujumbura depuis ce 21 septembre 2015. Ce projet a pour but de restaurer la paix dans les quartiers de la capitale. Il a aussi été baptisé « Gezaho tubumbatire amahoro ». (Arrêter et préservons la paix) Il s’agit du Cecad, Counterpart international, Usaid, Unfpa, et l’Uniproba, la fontaine isoko, Copa, l’Association des Scouts Burundais. 1500 jeunes ont été inities a ce projet qui durera un 30 jours.

« On essaie de trouver une réponse rapide a la crise que traverse notre pays », a dit Salomé Niyonzima, l’une des responsables de ces travaux pour le compte du Cecad. Il explique qu’après les travaux manuels, des formations sont organisées à l’ intention de ces jeunes.

Les thèmes portant sur la résolution pacifique des conflits et l’autonomisation économique des jeunes sont développés au cours de ces séances.

Ces travaux seront menés dans 10 zones de la mairie de Bujumbura, selon toujours ce responsable du Cecad. Il s‘agira de faire la propreté dans la route qui mène vers le marché de Ruvumera à Buyenzi. A Bwiza et à Ngagara c’est l’enlèvement des immondices entassés tout près des marchés de ces 2 zones. A Cibitoke, ce sera le curage des caniveaux sur la route Kanyoni, à Buterere c’est le curage de la route principal, à Kamenge, l’enlèvement des ordures dans les quartiers de Mirango 1 et 2. A kinindo, ce sera d’entretenir les terrains de basketball et celui de football. Dans la zone Musaga, la route principale qui mène vers le marché sera entretenu et à Kanyosha ce sera les caniveaux bouchés qui seront entretenus.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

247 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo





Les plus populaires
Le secteur de l’éducation "en ruine" !,(popularité : 100 %)

La police arrête de nouveau les enfants de la rue à Rumonge,(popularité : 7 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 7 %)

L’OIM plaide pour des rapatriés Burundais,(popularité : 6 %)

Le prix du sucre à la hausse,… vie chère ,(popularité : 6 %)

Les réfugiés burundais rentrent au pays avec hésitation ,(popularité : 6 %)

Région des Grands Lacs : Un peuple blessé dans le besoin de guérison,(popularité : 6 %)

Une brèche pour l’impunité des cas de viol ,(popularité : 6 %)

Burkina Faso : Deux jeunes dont un burundais inventent un savon anti malaria,(popularité : 6 %)

L’épidémie de choléra à l’ETS Kamenge,(popularité : 6 %)