La commune Mutimbuzi sans organes dirigeants


Ca fait déjà deux semaines que la commune de Mutimbuzi de la province de Bujumbura n’a pas des organes dirigeants. Il s’agit de l’administrateur et le président du conseil communal, au moment où ces derniers ont été élus. La raison avancée par le représentant du parti CNDD-FDD au niveau cummunal est que ces derniers ont été élus en violation de la loi.



Par: Isanganiro , jeudi 24 septembre 2015  à 09 : 26 : 14
a

Selon le Représentant du parti CNDD-FDD en commune Mutimbuzi , les deux personnes élues à la place de l’Administrateur et à celle du Président du conseil communal ; ne sont pas les vrais candidats que le CNDD-FDD met en avant.

Siméon BUTOYI explique que ceux-là qui ont été élus ont corrompu les conseillers communaux ; achat des consciences, raison pour laquelle le parti CNDD-FDD au niveau communal ne peut pas cautionner cela a-t-il ajouté.

Les accusés nient cette allégation.

Phocas BAKAZA élu Président du conseil communal de Mutimbuzi et Mechac SIBOMANA élu au poste d’Administrateur indiquent qu’ils ont été élus officiellement, que la raison de les empêcher à accéder aux postes ne serait qu’un secret de polichinelle.

Au moment où la population de Mutimbuzi réclame les nouveaux organes dirigeants de leur commune, les élus contestés tranquillisent.

Phocas BAKAZA et Mechac SIBOMANA indiquent que cette question est dans les mains des hautes autorités pour analyse, que la solution pourrait être portée à leur connaissance dans le futur proche.

Deux communes sur 119 du pays à savoir Mutimbuzi dans la province de Bujumbura et Giheta dans la province de Gitega n’ont pas jusqu’aujourd’hui d’administrateurs suite au conflit de leadership au sein du parti CNDD-FDD au niveau des communes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2408 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Rufyikiri rejoint les frondeurs,(popularité : 6 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 6 %)

EurAc plaide pour des sanctions contre certains responsables burundais,(popularité : 6 %)

Le nouveau gouverneur de Gitega prend ses fonctions,(popularité : 6 %)

Les restes de Gahutu, et Misigaro pourront être rapatriées après des années,(popularité : 5 %)

Burundi : Le président Domitien NDAYIZEYE dans le viseur de parti présidentiel,(popularité : 5 %)

Bujumbura : Une marche à Bujumbura contre la nouvelle résolution de l’ONU,(popularité : 5 %)

La réunification des FNL sujette de controverse à Rumonge,(popularité : 5 %)

Samedi, un congrès du CNDD-FDD sans « agenda » connu,(popularité : 5 %)

Le congrès du parti au pouvoir vient de débuter à Bujumbura,(popularité : 5 %)