Des services de la présidence du Burundi perturbent la fête du Mouton


Réunis ce jeudi au terrain de la Communauté Islamique du Burundi situé à Nyakabiga dans la commune urbaine de Mukaza, les musulmans n’ont pas prié comme d’habitude.



Par: Isanganiro , jeudi 24 septembre 2015  à 18 : 41 : 19
a

Alors qu’ils s’apprêtaient à célébrer cette fête dans la prière, un premier incident se produit. Un agent des services de communication de la présidence de la République passe le long d’une corde séparant les femmes des hommes au moment de la prière, pour rejoindre la tribune d’honneur. C’est à ce moment qu’elle a été huée et sommée de quitter la place sacrée de prière car considéré par les uns comme une insulte.

Comme frappés par la foudre dans leur prière, un autre incident se produit. Les gardes du corps du premier vice-président de la République débarquent sur les lieux armés jusqu’ aux dents. C’est alors à cet instant qu’un mouvement de fidèles s’observe, ils commencent à rentrer se plaignant que leur prière vient d’être gâchée. Ils conçoivent mal comment les armes entrent dans une mosquée.

Prenant la parole qu’il n’a même pas terminée, Gaston SINDIMWO fait savoir qu’il est venu se joindre à cette communauté en signe de paix.

Malgré ces inadvertances, Cheikh Sadiki KAJANDI représentant de la COMIBU a indiqué à la presse que cette fête est célébrée sous le signe de partage et d’amour entre les riches et les vulnérables. Il a rappelé que la fête du mouton marque la fin du pèlerinage à la Mecque.

Selon les familles interrogées, cette fête est célébrée au moment où la pauvreté gangrène plusieurs ménages. Elles indiquent toutefois qu’elles partagent le peu qu’elles ont pu avoir.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

506 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !





Les plus populaires
Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 31 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 19 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 6 %)

Semaine de la Saint Valentin dans l’archidiocèse de Gitega,(popularité : 5 %)

Muyinga : Des tests de grossesses surprises pour lutter contre les grossesses non désirées,(popularité : 4 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 4 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 4 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 4 %)

Tentative de viol à Cibitoke : Une affaire politique ou pénale ? ,(popularité : 4 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 4 %)