Casse-tête pour avoir une carte identité dans les communes urbaine de Bujumbura




Par: Isanganiro , vendredi 25 septembre 2015  à 08 : 38 : 29
a

La carte d’identité est un document qui était délivré au niveau des ex- communes devenus actuellement des zones. Un secrétaire de l’ex- commune identifiait la personne à la recherche de sa carte d’identité et c’est l’ex- administrateur qui la signait.

Aujourd’hui les cartes d’ identités sont signés au niveau des nouvelles communes. La procédure commence par l’ identification de la personne à la recherche de sa carte faite par le chef de quartier qui lui donne une sorte de carte appelée « souche » , il la complète, la signe et envoi la personne à la commune pour l’octroi de sa carte par l’administrateur, affirme un des agents de l’ état civil de la zone Cibitoke en commune Ntahangwa .

Il ajoute que d’autres documents comme l’identité complète, la carte de résidence, l’attestation de résidence, l’extrait d’acte de naissance, la publication des bancs sont toujours délivrés à la zone.

Selon toujours cet agent de l’Etat civil de la zone Cibitoke, les nouvelles communes sont submergées par le flux des demandeurs des cartes d’identité et trouve que cette opération d’octroi d’identité devrait retourner au niveau des zones après la nomination des chefs de zone qui seront bientôt nommés.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

454 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara





Les plus populaires
Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires ,(popularité : 15 %)

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire ,(popularité : 14 %)

Bujumbura : Chasse aux Prostituées,(popularité : 6 %)

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 6 %)

L’ONU regrette la promulgation d’une loi aux effets « négatifs » sur la liberté de la presse,(popularité : 5 %)

Deux corps enterrés et non décomposes après plus de trois mois,(popularité : 5 %)

Une des facultés à l’Université du Burundi est en grève il y a un mois,(popularité : 5 %)

L’hôpital public de Rumonge face à de nombreux problèmes,(popularité : 5 %)

Père Noel donne la joie aux touts petits,(popularité : 5 %)

Aucun retrait sur les comptes de Maison Shalom et de Barankitse,(popularité : 5 %)