Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015


Les administrateurs nouvellement élus investis à la deuxième ville du pays, Gitega en présence du chef de l’Etat. Parmi les grands chantiers recommandés : la plantation des arbres aux frontières pour servir de limites territoriales.



Par: Isanganiro , samedi 26 septembre 2015  à 06 : 52 : 18
a

Les 119 administrateurs communaux venus des 119 communes du pays ont été investis ce samedi dans des cérémonies tenues au chef-lieu de la province de Gitega. 6 de ces administrateurs ont été reconduits dont celui de la commune Gitega, Valentin Nahimana.

Le président de la République Pierre Nkurunziza dans son allocation a rappelé à ces administrateurs que le travail qui les attend n’est pas facile. Il leur a demandé d’être exemplaires aux yeux de leurs dirigés car ils ont été élus pour être des serviteurs.

En outre, il leur a exhorté de s’atteler aux travaux de développement en continuant le projet de villagisation qui amène un développement durable et à grande échelle.

Le chef de l’État a ajouté que le gouvernement a revu à la hausse le budget alloué à chaque commune qui est maintenant de 500 millions de francs burundais via le Fonds National d’Investissement Communal, FONIC, qui appuie les communes dans l’élaboration et la mise en exécution des projets de développement.

Il demande aux administrateurs de profiter de ce fonds en construisant 30 salles de classe au moins dans chaque commune ainsi que les routes mais aussi, pour les communes se trouvant à la frontière, en plantant des arbres pour renforcer les limites territoriales.

Le ministre de l’intérieur honorable Pascal Barandagiye a quant à lui demandé à ces nouveaux élus de veiller à la bonne gouvernance et à la lutte contre la corruption car, dit-il, la corruption est le grand mal qui freine le développement communal.

Cet événement a été organisé alors que la commune Giheta reste sans nouvel administrateur. Le Gouverneur de Gitega, Venant Manirambona, indique qu’ils attendent le décret du président nommant le nouvel administrateur. Dans l’entre-temps, l’administrateur sortant qui assure l’intérim.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

689 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Le budget des élections de 2020 reste en secret



a

La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui



a

Les responsables des partis politiques inquiets à la veille des élections de 2020



a

Le parlement burundais réclame un Sommet des pays contributeurs à l’AMISOM



a

Les parlementaires burundais préoccupés par la dette du pays envers l’EAC



a

Huit ONGs étrangères se font réenregistrer pendant la période de prolongation



a

Le président somalien en visite au Burundi





Les plus populaires
3ème mandat : L’archevêque de Gitega conteste en usant de rhétorique ,(popularité : 10 %)

« La loi a été respectée », dit le directeur de la radio Isanganiro,(popularité : 10 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 9 %)

Des manifestatations au centre ville de Bujumbura,(popularité : 9 %)

Vers la restriction des libertés publiques ,(popularité : 9 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 9 %)

Politique : L’Eglise catholique contre la contribution forcée aux élections,(popularité : 9 %)

Le Lieutenant Général inhumé ce samedi à Bujumbura,(popularité : 8 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 8 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 8 %)