Des boutiques risquent de fermer suite à la crise




Par: Isanganiro , lundi 28 septembre 2015  à 12 : 43 : 17
a

Jean tient un commerce de marchand dans une boutique de Kinama, en commune Ntahangwa. Depuis quelques mois, il voit ses clients progressivement diminuer. Selon lui, alors qu’il s’approvisionnait chaque jour en crédits de téléphonie mobile pour 100 000 franc bu ; aujourd’hui, avec la même somme il vend pour 3 jours. Le stock de farine de manioc qu’il écoulait en une semaine prend deux semaines. Alors qu’il vendait deux sacs de sucre chaque mois, un seul sac ne s’épuise qu’après deux mois. D’autres produits ont suivi la même pente descendante. Jean cite des denrées comme le haricot, le savon.

Ainsi la marge bénéficiaire a été réduite de deux ou trois fois en quatre mois de crise. Et Jean n’est pas le seul a subir de plein fouet les retombées économiques de la situation difficile du pays. Beaucoup de commerçants du marché de Kinama se plaignent d’une baisse sensible des clients. Sur certains stands visités, deux-trois cadenas fermés et des toiles d’araignées témoignent une fermeture prolongée de ces commerces. Ceux qui s’accrochent encore espèrent que la situation va s’améliorer. Ils imputent ce marasme par la pauvreté de la population et la hausse des prix pour certaines denrées, telles que le sucre, le riz, les dentifrices.

Cette faiblesse du petit commerce se répercute aussi sur les recettes de l’Etat. Depuis quatre mois consécutif, l’Office des Recettes du Burundi accuse en moyenne un manque à gagner de l’ordre de 16 milliards de francs par mois.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

323 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 7 %)

La vie chère est une triste réalité l’Archevêque de Bujumbura, Mgr Ngoyagoye déplore ,(popularité : 3 %)

Burundi : Une nouvelle taxe sur éducation est en cours de préparation,(popularité : 3 %)

Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 2 %)

L’eau thermale de Mugara, une source d’attraction touristique,(popularité : 2 %)

SYDONIA world : solution aux coûts élevés de transport au Burundi,(popularité : 2 %)

Commerce : Salon industriel, une occasion en or pour le pays !,(popularité : 2 %)

La REGIDESO relègue à l’écart la misère de la population,(popularité : 2 %)

la Société civile plaidera pour le fincement du CSLP2,(popularité : 2 %)

Budget 2013 : Le sénat s’interroge,(popularité : 2 %)