Bubanza : Manque criant de matelas aux écoles à régime d’internat


Les cinq écoles à régime d’internat en province de Bubanza sont confrontées à un manque criant de matelas. La situation arrive à ce que les élèves s’achètent des nattes et des cartons pour pouvoir dormir. Les responsables scolaires dans cette province reconnaissent les faits et précisent qu’ils ont toujours soumis des demandes auprès du ministère de tutelle et des bienfaiteurs mais sans succès.



Par: Isanganiro , lundi 28 septembre 2015  à 14 : 28 : 42
a

Au Lycée Bubanza, le directeur d’internat dispose de 83 matelas seulement à partager entre 700 élèves. Il ajoute que la situation est grave et que les élèves dorment à même le sol, ou se cherchent de petits cartons dans les boutiques qu’ils essaient de relier pour pouvoir dormir.

A l’ETB (Ecole Technique de Bubanza), on a 300 matelas très usés, presqu’en morceau à partager entre 900 élèves selon les responsables de l’école qui déplorent la façon dont les élèves sont logés puisque les élèves sont obligés de dormir sur deux matelas de 0.90 m.

La même situation s’observe également au Lycée Bukinga dans la commune Musigati qui dispose de 380 élèves et 117 matelas. L’ITAB Gihanga dispose de 70 vieux matelas presqu’en morceaux également pour 500 élèves internes. Ici les élèves s’arrangent aussi pour s’acheter des nattes et des cartons.

« ATA GAPFUYE NTA GAKIRA (Le malheur des uns c’est le bonheur des autres) », disait une femme rencontrée au marché de Gihanga le 23 septembre 2015. Très souriante, elle venait de vendre aux élèves 5 nattes qu’elle avait amenées au marché. C’était à 8 heures du matin, et elle avait tout achevé alors que normalement elle pouvait passer toute une journée au marché attendant des clients.

Les parents qui ont des moyens achètent des matelas pour leurs enfants. A la rentrée scolaire, on peut voir pas mal d’élèves avec des valises et des matelas, mais beaucoup d’autres parents n’ont pas de moyens puisqu’ils sont obligés d’acheter des cahiers, des uniformes, des frais de minérales et ils envoient leurs enfants à l’école. Ces derniers doivent s’arranger pour ce qui est de l’internat.

Les responsables scolaires dans la province indiquent qu’ils reconnaissent ce manque criant de matelas dans les écoles à internat et qu’ils ont toujours introduit des demandes auprès des bienfaiteurs et au ministère de tutelle, mais en vain.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

235 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 9 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 4 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 4 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 4 %)

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais,(popularité : 3 %)

Bubanza s’attend aux défis énormes pour l’année scolaire 2015/2016,(popularité : 3 %)

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 3 %)

Floresta - Burundi : Une ONG pour mieux éduquer la population à lutter contre la faim ,(popularité : 3 %)

L’Union Européenne déçue par la nouvelle loi sur la presse ,(popularité : 3 %)

Burundi : Un hôpital couronné par le Président de la république,(popularité : 2 %)