Bubanza : Manque criant de matelas aux écoles à régime d’internat


Les cinq écoles à régime d’internat en province de Bubanza sont confrontées à un manque criant de matelas. La situation arrive à ce que les élèves s’achètent des nattes et des cartons pour pouvoir dormir. Les responsables scolaires dans cette province reconnaissent les faits et précisent qu’ils ont toujours soumis des demandes auprès du ministère de tutelle et des bienfaiteurs mais sans succès.



Par: Isanganiro , lundi 28 septembre 2015  à 14 : 28 : 42
a

Au Lycée Bubanza, le directeur d’internat dispose de 83 matelas seulement à partager entre 700 élèves. Il ajoute que la situation est grave et que les élèves dorment à même le sol, ou se cherchent de petits cartons dans les boutiques qu’ils essaient de relier pour pouvoir dormir.

A l’ETB (Ecole Technique de Bubanza), on a 300 matelas très usés, presqu’en morceau à partager entre 900 élèves selon les responsables de l’école qui déplorent la façon dont les élèves sont logés puisque les élèves sont obligés de dormir sur deux matelas de 0.90 m.

La même situation s’observe également au Lycée Bukinga dans la commune Musigati qui dispose de 380 élèves et 117 matelas. L’ITAB Gihanga dispose de 70 vieux matelas presqu’en morceaux également pour 500 élèves internes. Ici les élèves s’arrangent aussi pour s’acheter des nattes et des cartons.

« ATA GAPFUYE NTA GAKIRA (Le malheur des uns c’est le bonheur des autres) », disait une femme rencontrée au marché de Gihanga le 23 septembre 2015. Très souriante, elle venait de vendre aux élèves 5 nattes qu’elle avait amenées au marché. C’était à 8 heures du matin, et elle avait tout achevé alors que normalement elle pouvait passer toute une journée au marché attendant des clients.

Les parents qui ont des moyens achètent des matelas pour leurs enfants. A la rentrée scolaire, on peut voir pas mal d’élèves avec des valises et des matelas, mais beaucoup d’autres parents n’ont pas de moyens puisqu’ils sont obligés d’acheter des cahiers, des uniformes, des frais de minérales et ils envoient leurs enfants à l’école. Ces derniers doivent s’arranger pour ce qui est de l’internat.

Les responsables scolaires dans la province indiquent qu’ils reconnaissent ce manque criant de matelas dans les écoles à internat et qu’ils ont toujours introduit des demandes auprès des bienfaiteurs et au ministère de tutelle, mais en vain.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

246 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative





Les plus populaires
La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 4 %)

Bururi : Des huttes côtoient des villas au chef-lieu de la province,(popularité : 3 %)

Burundi , meilleur élève de la francophonie,(popularité : 2 %)

Euphrasie Barute, « persona non grata »,(popularité : 2 %)

Malversations à la RTNB, le Syndicat SYRT dénonce un détournement d’1.5 milliards chaque année,(popularité : 2 %)

Des innovations dans l’éducation supérieure, le ministre nous en fait le point,(popularité : 2 %)

Vers une prise illégale d’intérêt ,(popularité : 2 %)

L’hôpital communautaire de Kigutu a tout sauf l’électricité,(popularité : 2 %)

Le personnel de l’UB crie à « deux poids deux mesures » des salaires ,(popularité : 2 %)

Tentative de viol à Cibitoke : Une affaire politique ou pénale ? ,(popularité : 2 %)