Le climat est tendu à la prison centrale de Gitega


Depuis le putsch manqué du 13 mai 2015, certains présumés putschistes ont été transférés à la prison centrale de Gitega. Des visites incessantes de hautes autorités de la police à Gitega s’observent, créant des suspicions surtout aux familles de ces présumés.



Par: Isanganiro , lundi 28 septembre 2015  à 20 : 19 : 15
a

Le vendredi passé vers 17h, tous les présumés putschistes venus des prisons de Muyinga, Ruyigi et Muramvya ont été transférés à la prison centrale de Gitega où chacun se trouve dans sa propre cellule.

Aujourd’hui dans la matinée, le gouverneur de Gitega accompagné du commandant de la 2e Région militaire, du commissaire régional de la police, du chef de la documentation mais aussi du chef de bureau du haut-commissaire aux droits de l’homme ont effectué une visite surprise à cette prison.

Selon une source de la police qui a requis l’anonymat, ces autorités n’ont plus confiance aux policiers qui gardent cette prison. Cette même source indique que ces autorités pensent que les présumés putschistes leur ont donné une rançon afin qu’ils les aident à s’évader.

La même source ajoute une autre hypothèse selon laquelle les autorités de Gitega craignent une attaque imminente d’un groupe non encore connue visant à libérer ces présumés.

Les familles de ces présumés putschistes pensent le contraire et disent qu’il y aurait un plan déjà adopté visant à incendier cette prison car tous les putschistes y sont détenus. Le même avis est partagé par les habitants de la ville de Gitega qui eux aussi commencent à craindre pour leur sécurité.

Signalons qu’au moment de cette visite à la prison centrale de Gitega aucune autre personne n’était autorisée à y entrer même les visites avaient été interrompues.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

864 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Mwaro : Deux personnes blessées dans une embuscade



a

Makamba : le gouverneur de province présente au public un « prédicateur » arrêté à Nyanza-lac



a

Rumonge : vol des moteurs et autre matériel de pêche



a

Bujumbura : Deux caniveaux d’évacuation d’eau deviennent les cachettes des bandits



a

Mwaro : Nyabihanga abrite une réunion de sécurité après l’assassinat de son responsable policier



a

Le Burundi annonce le refoulement des étrangers irréguliers



a

Burundi /Amisom : Des routes dans Hirshabelle



a

Mwaro : un commissaire de la police tué



a

Bubanza : Gihanga soumise à un couvre-feu



a

Bujumbura : Un « maître » de circoncision arrêté à Kamenge





Les plus populaires
Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 8 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 7 %)

Kirundo : séance de prière ponctuée de violences,(popularité : 6 %)

Rumonge : Mugerangabo a débordé,(popularité : 6 %)

Une personne tuée dans une attaque visant le chantier des sœurs Oblates à Bujumbura,(popularité : 6 %)

Muyinga/sécurité : Trente fusils de type karashinikov saisis à Giteranyi ,(popularité : 5 %)

Insécurité à Bujumbura, trafic paralysé à Bubanza et Cibitoke ,(popularité : 5 %)

La sécurité d’un agent du SNR en danger à Rutana ,(popularité : 5 %)

Bujumbura-IWACU : Une semaine en homage au journaliste Jean Bigirimana,(popularité : 5 %)

Deputé de l’EALA assassinée au Burundi,(popularité : 5 %)