Mwaro : L’extraction anarchique des matériaux de construction menace l’environnement


L’environnement est menacé en Province Mwaro par de gens qui extraient les matériaux de construction de façon anarchique. Les feux de brousse sont un autre facteur de destruction de l’environnement. L’inspecteur des forêts dans cette province demande à la population de cette province de changer de comportement et de lutter contre cette attitude.



Par: Isanganiro , mardi 29 septembre 2015  à 13 : 05 : 11
a

Selon Jean Bosco NDENDEKERE, Inspecteur des Forêts à Mwaro, l’environnement est menacé par des gens qui extraient des moellons et de la carrière. Il indique que ces gens le font anarchiquement car ils ne sont pas associés.

Les lieux menacés sont le versant du massif de Gihinga séparant la région Kirimiro et celle du Mugamba de cette province où l’on extrait la carrière et du sable, Ngara en commune Kayokwe où l’on tire du moellon et Kibungo en commune Nyabihanga où des moellons et de la carrière ont été exploités mais cette partie n’a pas été réhabilitée par après. Aujourd’hui cette partie est formée par un grand ravin.

L’inspecteur des forêts à Mwaro dit qu’il faut des contrats de réhabilitation de ces parties. Il demande aussi à ces gens de se conformer à la loi et de se regrouper en associations.

Des gens qui volent des arbres dans des boisements domaniaux sont également signalés à Mwaro. Les feux de brousse menacent aussi l’environnement.

Plus de 300 ha ont été déjà consumés par le feu dans les communes Bisoro (sur les collines Mashunzi, Munanira, Mabaya) et Rusaka (colline Kizi,Gisase) au cours du mois de juillet et août derniers. L’inspecteur des forêts dans cette province regrette que les auteurs ne sont pas identifiés. Il met en garde ceux qui viendront y faire paître leur bétail car ils seront punis conformément à la loi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

237 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Que deviennent les occupants de la zone réservée à la station d’épuration de Buterere ?



a

Bubanza : Une trentaine de tombes détruites au cimetière de Mpanda



a

Musaga : Le ravin de Muzenga, une menace sans précédent



a

Bujumbura : Le Pont Muha risque de disparaitre



a

Burundi : Une stabilisation des rives en étapes ?



a

La mairie de Bujumbura demandent aux mécaniciens d’aérer les rues de Buyenzi



a

Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse



a

Bujumbura : L’eau du lac Tanganyika en vert , coté Bujumbura Mairie



a

La réserve naturelle forestière de Vyanda en proie aux incendies



a

Des palettes de la Brarudi dans la fabrication de meubles





Les plus populaires
Que deviennent les occupants de la zone réservée à la station d’épuration de Buterere ?,(popularité : 6 %)

Environnement : La peur au ventre des habitants de Buterere à la veille de la période pluvieuse ,(popularité : 2 %)

Cibitoke : Le lac Dogodogo, petit mais fait vivre beaucoup de familles,(popularité : 1 %)

Les remous contre l’entreprise Léo à Kigobe-Nord ,(popularité : 1 %)

Une montagne d’immondice au quartier Ngagara,(popularité : 1 %)

Bubanza : chenilles défoliantes qui ravagent les cultures ,(popularité : 1 %)

Bujumbura : Le Pont Muha risque de disparaitre ,(popularité : 1 %)

Bubanza : Une trentaine de tombes détruites au cimetière de Mpanda,(popularité : 1 %)

Enterrement à 3m des eaux du lac Tanganyika,(popularité : 1 %)

La saison pluvieuse s’annonce bien aux agriculteurs , selon IGEBU,(popularité : 1 %)