La femme sous-représentée au sein des médias des Grands Lacs


Venues de cinq pays de l’Afrique Centrale, les femmes des médias dans la région des grands-Lacs se sont rencontrées à Bujumbura dans un atelier de réflexion de 3 jours sur les problèmes communs des femmes dans les média.



Par: Isanganiro , mardi 29 septembre 2015  à 20 : 48 : 36
a

Les barrières socioculturelles (les stéréotypes), le manque d’engouement surtout dans les filières techniques et l’insécurité, le harcèlement sexuel dans 2 pays sur 5 sont quelques uns des freins à l’épanouissement de la femme dans les média de cette région d’Afrique. Identifiés comme étant les causes de la sous représentativité des femmes dans les postes de prise de décision dans les média, les représentantes des 5 pays ont indiqué que cela conduit à des contenues médiatiques non équilibrés en termes de genre.

Selon PANI Marie –Chantal, présidente de l’Association des femmes professionnelles de la communication de Centrafrique, cet atelier va permettre de formuler un plan d’actions en vue de relever ce défis de sous représentativité.

Bien que l’insécurité constitue un frein à l’épanouissement de la femme dans les média des Grands-lacs, Marie –Chantal déclare que malgré l’insécurité grandissante en RCA, les femmes des média ne peuvent en aucun cas reculer sur leur mission d’informer et d’éduquer la population. Elle a en outre témoigné sur la mort de leur consœur pendant ces moments de crise mais cela leur donne plutôt plus de force, a-t-elle martelé.

D’après Espérance NDAYIZEYE femme journaliste burundaise, la voix de la femme dans les média est encore basse dans les organes de prise de décision (les chefs de rédaction, de programme, les techniciens). Ainsi, elle interpelle les femmes à plus d’engouement même aux métiers technique et à combattre les préjugés .
Cet atelier de réflexion sur les problèmes communs des femmes dans les média des grands-lacs est un cadre de mise en place des activités à court et long terme pour une meilleure représentativité des femmes dans les média.

Organisé en partenariat entre l’Association Burundaises des Femmes journalistes (AFJO) et Search for Common Ground, l’atelier a permis au Réseau des Femmes dans les Média des Grands lacs (RFMGL) constitué des femmes venues du Burundi, du Rwanda, de la République Démocratique du Congo, du Congo Brazzaville et de la République Centrafricaine, d’inventorier les défis et problèmes rencontrés par les femmes des médias dans cette sous-région.

Photo : Floride Ahishakiye, Ditectrice de Search For Common Ground au Burundi, par igihe.bi




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

137 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !



a

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent



a

Education : Cinq finalistes d’ITAB Karusi sous les verrous depuis le 10 Aout





Les plus populaires
Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 46 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 34 %)

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune ,(popularité : 18 %)

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza ,(popularité : 15 %)

Editorial : « Eduquer ou Périr »,(popularité : 10 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 9 %)

SOS : Plus de 40 millions à payer à l’hôpital pour libérer un enfant victime d’un incendie,(popularité : 5 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 5 %)

Burundi : Le post fondamental crée des ennuis........,(popularité : 3 %)

Burundi : Le redéploiement des enseignants : Même la gardienne touchée à Musaga I,(popularité : 3 %)