La femme sous-représentée au sein des médias des Grands Lacs


Venues de cinq pays de l’Afrique Centrale, les femmes des médias dans la région des grands-Lacs se sont rencontrées à Bujumbura dans un atelier de réflexion de 3 jours sur les problèmes communs des femmes dans les média.



Par: Isanganiro , mardi 29 septembre 2015  à 20 : 48 : 36
a

Les barrières socioculturelles (les stéréotypes), le manque d’engouement surtout dans les filières techniques et l’insécurité, le harcèlement sexuel dans 2 pays sur 5 sont quelques uns des freins à l’épanouissement de la femme dans les média de cette région d’Afrique. Identifiés comme étant les causes de la sous représentativité des femmes dans les postes de prise de décision dans les média, les représentantes des 5 pays ont indiqué que cela conduit à des contenues médiatiques non équilibrés en termes de genre.

Selon PANI Marie –Chantal, présidente de l’Association des femmes professionnelles de la communication de Centrafrique, cet atelier va permettre de formuler un plan d’actions en vue de relever ce défis de sous représentativité.

Bien que l’insécurité constitue un frein à l’épanouissement de la femme dans les média des Grands-lacs, Marie –Chantal déclare que malgré l’insécurité grandissante en RCA, les femmes des média ne peuvent en aucun cas reculer sur leur mission d’informer et d’éduquer la population. Elle a en outre témoigné sur la mort de leur consœur pendant ces moments de crise mais cela leur donne plutôt plus de force, a-t-elle martelé.

D’après Espérance NDAYIZEYE femme journaliste burundaise, la voix de la femme dans les média est encore basse dans les organes de prise de décision (les chefs de rédaction, de programme, les techniciens). Ainsi, elle interpelle les femmes à plus d’engouement même aux métiers technique et à combattre les préjugés .
Cet atelier de réflexion sur les problèmes communs des femmes dans les média des grands-lacs est un cadre de mise en place des activités à court et long terme pour une meilleure représentativité des femmes dans les média.

Organisé en partenariat entre l’Association Burundaises des Femmes journalistes (AFJO) et Search for Common Ground, l’atelier a permis au Réseau des Femmes dans les Média des Grands lacs (RFMGL) constitué des femmes venues du Burundi, du Rwanda, de la République Démocratique du Congo, du Congo Brazzaville et de la République Centrafricaine, d’inventorier les défis et problèmes rencontrés par les femmes des médias dans cette sous-région.

Photo : Floride Ahishakiye, Ditectrice de Search For Common Ground au Burundi, par igihe.bi




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

156 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques





Les plus populaires
Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire ,(popularité : 39 %)

Le secteur de l’éducation "en ruine" !,(popularité : 7 %)

Malversations à la RTNB, le Syndicat SYRT dénonce un détournement d’1.5 milliards chaque année,(popularité : 6 %)

Murwi : Un bébé abandonné par ses parents ; l’administration crie au secours !! ,(popularité : 6 %)

La corruption c’est aussi dans nos hôpitaux, constat du 2ème vice Président ,(popularité : 6 %)

Imaginez avoir des petits-enfants qui ne sont pas capables de parler votre langue,(popularité : 5 %)

L’instauration d’une taxe intermediaire de 10% décriée par les groupes sociaux,(popularité : 5 %)

Le Focode élève la voix en faveur des Pasteurs ,(popularité : 5 %)

Le Général Rodrigue Bunyoni n’est plus ,(popularité : 5 %)

UB : Ça sent le détournement ,(popularité : 4 %)