Une femme tuée à Nyamitanga


Un corps sans vie d’une femme vient d’être découvert à Nyamitanga. La victime n’est pas encore reconnue. Les défenseurs des droits de l’homme exigent des enquêtes.



Par: Isanganiro , mercredi 30 septembre 2015  à 11 : 09 : 05
a

Un cadavre d’une femme d’une trentaine d’années a été découvert dans la commune de Buganda entre la transversale 4 et 5 du côté du secteur Nyamitanga, zone Ndava à une vingtaine de km du chef-lieu de la province Cibitoke dans la journée de ce mardi 29 septembre.

Sur place, son corps portait de nombreuses blessures qui prouvent à suffisance que cette personne a été tuée après avoir subi plusieurs coups de machette. « Je me trouvais tout près de la route Bujumbura –Rugombo vers 10 heures, j’ai aperçu un cadavre gisant sur le sol », témoigne un agriculteur parti très tôt au champ.

C’est à ce moment, poursuit-il que j’ai alerté les forces de l’ordre et l’administration. Cette comme il l’indique s’est chargée d’acheminer le cadavre à la morgue de l’hôpital de Cibitoke. « L’autopsie pourra déterminer la cause de cette mort », précise une source médicale.

Un flou total

Des doutes planent sur les mobiles de la mort de cette femme mais aussi sur son identification. Les résidents de la localité indiquent ne pas connaître la victime, faisant savoir que cette personne aurait été tuée ailleurs et ensuite amenée à cet endroit. L’administration locale et les agents de sécurité admettent n’est pas connaître cette personne.

Du côté des défenseurs des droits de l’homme, c’est la consternation totale. Ils demandent des enquêtes minutieuses pour sanctionner les criminels et partant découvrir les raisons à l’origine de ce meurtre. Un de ces défenseurs des droits de l’homme sous couvert d’anonymat que les cas de tueries sont devenues monnaie courante dans ces derniers jours à travers la province de Cibitoke.

Il fait savoir ce n’est pas la première fois que des corps sans vie sont retrouvés dans des conditions pareilles. « A travers toute la province et à moins d’un mois, 5 cadavres ont été découverts et les enquêtes ne donnent pas de lumière », regrette-t-il.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

352 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Mutimbuzi : Deux policiers tués par un inconnu ce mardi



a

Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants



a

Cibitoke : Une attaque à la grenade occasionne un bilan lourd



a

Burundi : Le gouverneur de Rumonge suspend les voyages des burundais vers la RDC



a

Le HCR s’en lave les mains !



a

Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution



a

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient



a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés





Les plus populaires
Burundi : Deux policiers tués et plusieurs blessés dans des accidents de roulage,(popularité : 10 %)

Karusi : Un pasteur rwandais arrêté par les services secrets,(popularité : 9 %)

Muyinga/sécurité : Trente fusils de type karashinikov saisis à Giteranyi ,(popularité : 8 %)

Bujumbura-IWACU : Une semaine en homage au journaliste Jean Bigirimana,(popularité : 8 %)

Le Chef d’état-major échappe à une tentative d’assassinat,(popularité : 8 %)

Des armes découvertes chez des jeunes du parti au pouvoir à Mutakura,(popularité : 7 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 7 %)

La sécurité d’un agent du SNR en danger à Rutana ,(popularité : 7 %)

Muyinga : Imbonerakure, source du désordre,(popularité : 7 %)

Insécurité à Bujumbura, trafic paralysé à Bubanza et Cibitoke ,(popularité : 7 %)