Rumonge : Agathon Rwasa distribue de l’aide aux non-nécessiteux


Le 1er vice-président de l’Assemblée Nationale du Burundi a distribué de l’aide aux burundais de Rumonge qui avaient fui le pays ces derniers mois. Les vrais bénéficiaires n’ont pas été mis sur les listes, regrettent certains habitants de Rumonge.



Par: Isanganiro , jeudi 1er octobre 2015  à 19 : 57 : 48
a

Ce jeudi 1er octobre 2015, certains habitants de la commune Rumonge qui viennent de regagner leur pays après leur fuite dès fin avril dernier devraient bénéficier d’une aide de l’Assemblée Nationale du Burundi. Agathon Rwasa, 1er vice-président de cette chambre basse du parlement, avait été mandaté à cette fin à Rumonge.

Comme prévu, Agathon Rwasa lance la séance et regagne la place d’honneur. 2 couvertures, 1 pagne, 5 savons de lessive, 1 houe, 5 kilos de haricot et 5 autres de riz pour chaque bénéficiaire préalablement identifié par les responsables collinaires selon Célestin Nitanga, nouvel administrateur communal de Rumonge.

A la plus grande surprise, des personnes qui n’ont jamais quitté le pays étaient les plus nombreuses sur les listes des bénéficiaires de cette aide notamment dans les zones Rumonge et Gatete. En zone Rumonge, nombreuses étaient de vieilles femmes qui agrémentent souvent les festivités du CNDD-FDD, parti au pouvoir. En zone Gatete, aucune personne parmi les vrais bénéficiaires n’était présente, a constaté avec amertume Athanase Masumbuko, représentant de l’Union des Rapatriés Burundais.

Selon certains habitants de Rumonge interrogés, cette tricherie de certains administratifs tout au début de leur mandat est un mauvais départ qui doit être corrigé urgemment. Ils proposent à l’administrateur ou même au gouverneur de Rumonge notamment le limogeage de tous les chefs ayant trempé dans cette affaire si du moins ils n’en seraient pas complices.

Sur 7176 personnes qui avaient fui la province Rumonge depuis fin avril dernier, 1658 personnes ont déjà regagné le pays selon le Gouverneur de Rumonge qui sollicite l’implication de l’Assemblée Nationale dans le rapatriement de ces burundais encore en exil.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

444 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !





Les plus populaires
Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 30 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 22 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 6 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 6 %)

SOS : Six millions de fbu pour sauver la vie d’Edgard,(popularité : 5 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 4 %)

Les 1 er Lauréats en musicologie au Burundi,(popularité : 4 %)

Mabanda : Refugiés ou pas ils ont été battus ,(popularité : 4 %)

La COSYBU plaide pour une harmonisation salariale juste ,(popularité : 3 %)

Climat délétère entre Léo et Onamob,(popularité : 3 %)