Rumonge : Agathon Rwasa distribue de l’aide aux non-nécessiteux


Le 1er vice-président de l’Assemblée Nationale du Burundi a distribué de l’aide aux burundais de Rumonge qui avaient fui le pays ces derniers mois. Les vrais bénéficiaires n’ont pas été mis sur les listes, regrettent certains habitants de Rumonge.



Par: Isanganiro , jeudi 1er octobre 2015  à 19 : 57 : 48
a

Ce jeudi 1er octobre 2015, certains habitants de la commune Rumonge qui viennent de regagner leur pays après leur fuite dès fin avril dernier devraient bénéficier d’une aide de l’Assemblée Nationale du Burundi. Agathon Rwasa, 1er vice-président de cette chambre basse du parlement, avait été mandaté à cette fin à Rumonge.

Comme prévu, Agathon Rwasa lance la séance et regagne la place d’honneur. 2 couvertures, 1 pagne, 5 savons de lessive, 1 houe, 5 kilos de haricot et 5 autres de riz pour chaque bénéficiaire préalablement identifié par les responsables collinaires selon Célestin Nitanga, nouvel administrateur communal de Rumonge.

A la plus grande surprise, des personnes qui n’ont jamais quitté le pays étaient les plus nombreuses sur les listes des bénéficiaires de cette aide notamment dans les zones Rumonge et Gatete. En zone Rumonge, nombreuses étaient de vieilles femmes qui agrémentent souvent les festivités du CNDD-FDD, parti au pouvoir. En zone Gatete, aucune personne parmi les vrais bénéficiaires n’était présente, a constaté avec amertume Athanase Masumbuko, représentant de l’Union des Rapatriés Burundais.

Selon certains habitants de Rumonge interrogés, cette tricherie de certains administratifs tout au début de leur mandat est un mauvais départ qui doit être corrigé urgemment. Ils proposent à l’administrateur ou même au gouverneur de Rumonge notamment le limogeage de tous les chefs ayant trempé dans cette affaire si du moins ils n’en seraient pas complices.

Sur 7176 personnes qui avaient fui la province Rumonge depuis fin avril dernier, 1658 personnes ont déjà regagné le pays selon le Gouverneur de Rumonge qui sollicite l’implication de l’Assemblée Nationale dans le rapatriement de ces burundais encore en exil.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

452 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %



a

Bubanza : Classes pléthoriques, indicateur d’une forte croissance





Les plus populaires
Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 7 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 3 %)

CNTB : La date du 24 courant devrait être prometteuse,(popularité : 3 %)

Une ignorance du ministre de la santé intrigue l’ABDDM ,(popularité : 3 %)

Bujumbura : La liste des Bashingantahe s’allonge,(popularité : 2 %)

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent,(popularité : 2 %)

UB : Peut -être vers la fin de la crise au sein des enseignants ,(popularité : 2 %)

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 2 %)

Vers une prise illégale d’intérêt ,(popularité : 2 %)

La société civile et la mairie de Bujumbura à couteau tiré ,(popularité : 2 %)