Rwasa pour un dialogue inclusif et urgent


En visite à Rumonge, Agathon Rwasa, 1er vice-président de l’Assemblée Nationale du Burundi, a souligné que seul un dialogue franc et inclusif pourra sauver le Burundi.



Par: Isanganiro , jeudi 1er octobre 2015  à 20 : 16 : 19
a

Dans son discours prononcé à Rumonge ce jeudi 1er octobre 2015, Rwasa Agathon dit qu’il n’y aucune autre solution de sauver le Burundi que celui de passer par un dialogue entre tous les burundais.

Selon Agathon Rwasa, 1er vice-président de l’Assemblée Nationale du Burundi, certains burundais qui sont restés au pays ont voulu exclure les burundais exilés du dialogue inter burundais récemment annoncé par le gouvernement burundais. Pour ce leader historique des Fnl, les problèmes qui pèsent sur le Burundi concernent tous les burundais sans distinction aucune.

« Il va donc de soi que ce sont tous les burundais qui doivent engager un dialogue franc sur toutes ces questions qui font que le Burundi soit dans une perpétuelle crise », a-t-il dit.

Pour Agathon Rwasa, ce dialogue est très urgent pour apaiser les tensions et pour retrouver enfin le chemin du développement du pays. De cette manière, les burundais en exil pourront rentrer tranquillement et contribuer à l’édification de leur patrie.

Ce leader politique dit qu’on n’a pas besoin de s’exposer à une pluie de bombes de ceux qui dénoncent la corruption, le disfonctionnement des instances judiciaires, les abus de pouvoir…. pour dialoguer.

A tous les administratifs de la sous-colline au niveau provincial, Agathon Rwasa, en visite à Rumonge ce jeudi, recommande une bonne gouvernance.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

631 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 10 %)

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?,(popularité : 3 %)

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques,(popularité : 3 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 2 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 2 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 2 %)

L’ADC-Ikibiri : n’a pas d’ « espoir en la nouvelle équipe » du parti CNDDFDD,(popularité : 2 %)

Pierre Ngendandumwe était patriote ,(popularité : 2 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 2 %)