Butore épingle un pays voisin dans la déstabilisation du Burundi


Le Deuxième–Vice-Président de la République a représenté le Burundi à l’Assemblée générale des Nations-Unies. Son discours semble répondre aux attentes de la communauté internationale. Il appelle cette communauté à aider le Burundi.



Par: Isanganiro , vendredi 2 octobre 2015  à 11 : 25 : 18
a

Au cours de la soixante-dixième Assemblé générale des Nations-Unies, le deuxième vice-président de la République du Burundi a accusé certaines associations de la société civile et certains partis politiques de l’opposition de perturber la sécurité du pays.

Joseph Butore a démenti les informations selon lesquelles la constitution burundaise a été changée. Il a déploré le comportement des partis politiques d’opposition qui ont, selon lui, contesté les élections malgré de nombreux reports. Ces partis politiques n’avaient pas assez de membres, a précisé le Deuxième –Vice-Président de la République. Il a aussi fait savoir que le gouvernement burundais va organiser un dialogue inclusif.

Le numéro 3 de l’Exécutif burundais est revenu sur l’implication d’un pays voisin, qu’il n’a pas nommé, d’avoir hébergé et aidé des groupes rebelles qui ont attaqué le Burundi.

Concernant la liberté d’expression, Il a fait savoir que sur plus d’une vingtaine de radios émettant au Burundi, seules trois font objet d’enquêtes sur leur implication dans la perturbation de la sécurité et dans la tentative de coup d’Etat.
Au sujet de la promotion du genre, Il a tenu à préciser que les femmes sont bien représentées dans différentes institutions et dans les missions de maintien de la paix. Il a promis aux Nations-Unies que le Burundi restera toujours aux côtés d’autres nations pour lutter contre le terrorisme.

Joseph Butore a interpellé ces nations à aider le Burundi et préserver la paix dans la région des Grands Lacs.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

515 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur



a

Mwaro : La CENI invite les politiciens à éviter toute forme de manipulation



a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"





Les plus populaires
IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI,(popularité : 12 %)

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi ,(popularité : 8 %)

Les Imbonerakure en veulent à Anselme Nyandwi ,(popularité : 6 %)

Le président somalien en visite au Burundi ,(popularité : 6 %)

Le facilitateur Mkapa jette officiellement l’éponge ,(popularité : 6 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 6 %)

Ils seraient sur le point d’être réconciliés ,(popularité : 6 %)

« Dialogue » ou « Monologue » ?,(popularité : 6 %)

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa ,(popularité : 6 %)

Prosper Bazombanza soupçonné futur Premier Vice-Président,(popularité : 5 %)