Butore épingle un pays voisin dans la déstabilisation du Burundi


Le Deuxième–Vice-Président de la République a représenté le Burundi à l’Assemblée générale des Nations-Unies. Son discours semble répondre aux attentes de la communauté internationale. Il appelle cette communauté à aider le Burundi.



Par: Isanganiro , vendredi 2 octobre 2015  à 11 : 25 : 18
a

Au cours de la soixante-dixième Assemblé générale des Nations-Unies, le deuxième vice-président de la République du Burundi a accusé certaines associations de la société civile et certains partis politiques de l’opposition de perturber la sécurité du pays.

Joseph Butore a démenti les informations selon lesquelles la constitution burundaise a été changée. Il a déploré le comportement des partis politiques d’opposition qui ont, selon lui, contesté les élections malgré de nombreux reports. Ces partis politiques n’avaient pas assez de membres, a précisé le Deuxième –Vice-Président de la République. Il a aussi fait savoir que le gouvernement burundais va organiser un dialogue inclusif.

Le numéro 3 de l’Exécutif burundais est revenu sur l’implication d’un pays voisin, qu’il n’a pas nommé, d’avoir hébergé et aidé des groupes rebelles qui ont attaqué le Burundi.

Concernant la liberté d’expression, Il a fait savoir que sur plus d’une vingtaine de radios émettant au Burundi, seules trois font objet d’enquêtes sur leur implication dans la perturbation de la sécurité et dans la tentative de coup d’Etat.
Au sujet de la promotion du genre, Il a tenu à préciser que les femmes sont bien représentées dans différentes institutions et dans les missions de maintien de la paix. Il a promis aux Nations-Unies que le Burundi restera toujours aux côtés d’autres nations pour lutter contre le terrorisme.

Joseph Butore a interpellé ces nations à aider le Burundi et préserver la paix dans la région des Grands Lacs.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

494 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 6 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 5 %)

3ème mandat : L’archevêque de Gitega conteste en usant de rhétorique ,(popularité : 4 %)

Ils seraient sur le point d’être réconciliés ,(popularité : 4 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 4 %)

QPN : Les élections présidentielles se sont déroulées « dans le calme et dans la transparence »,(popularité : 4 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 3 %)

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !,(popularité : 3 %)

Burundi : Fin des 8 mois pour la proposition des articles de la constitution à amender ; le rapport toujours tenu secret ,(popularité : 3 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 3 %)