Deux hommes tués à la sortie de la banque




Par: Isanganiro , vendredi 2 octobre 2015  à 22 : 59 : 46
a

Un changeur de monnaie et son chauffeur ont été assassinés ce vendredi aux environs de 9 heures 40 minutes de ce vendredi au centre-ville de Bujumbura.

Hermès Mpayimana venait de sortir du siège de la banque Inter Banque de Bujumbura située à l’avenue de l’Industrie. D’après les témoignages recueillis sur le lieu du drame, il est sorti avec 2 000 Euros. Il a monté dans son véhicule de marque Toyota Carina TI de couleur rouge bordeaux où se trouvait son chauffeur du nom de Arakaza Damas.

Selon cette source, quand les deux hommes étaient arrivés à quelques mètres de la banque, juste dans la jonction de l’avenue de l’ Industrie et celle de la Révolution, les bandits armés ont commencé à tirer sur leur véhicule surtout du côté du chauffeur. Celui-ci a alors a alors pris l’avenue de la Révolution, il a perdu l’équilibre et sa voiture a cogné le véhicule déjà stationné, double cabine de marque Toyota Hilux, de l’Ambassade Sud-Africaine, ainsi explique cette même source.

Selon des sources sur place, deux grenades ont été lancées pour disperser les gens afin de prendre de l’argent dans la voiture ou dans les poches des victimes. Mais, selon toujours les mêmes sources, ces bandits armés, ont vite pris le large et ceux qui étaient à pied sont entrés dans des différents bâtiments de la place.

Quand les policiers y sont arrivés, ils ont trouvé dans les poches du changeur de monnaies 2 000 Euros et 620 000 F Bu. Dans celles de son chauffeur il y avait 24 000 F Bu. C’est du moins ce que la police a révélé aux journalistes.

Vers 11 heures 30 minutes, les corps sans vie de ces deux personnes ont été conduits à l’hôpital Roi Khaled.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

392 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 50 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 6 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 6 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 5 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 4 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 4 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 3 %)

Le Burundi déclare une épidémie de Paludisme,(popularité : 2 %)

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie,(popularité : 2 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 2 %)