Vyanda : Un activiste de la société civile burundaise en fuite


Mamert Sabushimike, président de l’Association des Amis de la Nature, résidant à Vyanda, n’est plus chez lui depuis près d’un mois. Des menaces de mort pesaient contre cet activiste de la société civile selon son épouse qui demande que la sécurité de cette famille soit assurée. Photo : iwacu-burundi.org



Par: Isanganiro , lundi 5 octobre 2015  à 05 : 57 : 32
a

Le domicile de Mamert Sabushimike sis sur la colline Nyakabenga en commune Vyanda de la province Bururi, a été fouillé ce mercredi 30 septembre 2015 à deux reprises. Pascasie Kanezere, épouse de Sabushimike, dit que la police recherchait les armes que détiendrait illégalement son mari selon le mandat de perquisition brandi par la police. Aucune arme n’a été saisie dans cette fouille qui a également concerné le domicile du père de Sabushimike selon des témoins sur place.

Cette fouille, effectuée après la fuite de Mamert Sabushimike vers l’étranger, inquiète sa famille qui la qualifie d’actes d’intimidation ; des actes qui devraient cesser selon l’épouse de Sabushimike pour la tranquilliser.

Christian Nkurunziza, gouverneur de Bururi qui supervisait cette fouille, dit que cette famille n’a pas à s’inquiéter outre mesure car aucun objet suspect n’a été saisi. Le gouverneur de Bururi dit qu’il s’agissait d’une fouille opérée en vue de lever toute équivoque sur la détention ou non des armes par Mamert Sabushimike.

Mamert Sabushimike, contacté depuis son exil, dit qu’il subissait ces derniers jours des menaces de mort par téléphones des inconnus. Il affirme être victime de ses dénonciations des actes détruisant l’environnement mais aussi de sa signature d’engagement aux côtés des associations contre le troisième mandat du Président Pierre Nkurunziza.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

612 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi



a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi





Les plus populaires
L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’,(popularité : 16 %)

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza,(popularité : 9 %)

Le parquet général de la république demande l’extradition de 4 journalistes burundais,(popularité : 5 %)

Reprise du procès Mbonimpa ce jeudi ,(popularité : 4 %)

L’Ubj indignée des convocations intempestives des journalistes ,(popularité : 4 %)

Bientôt un projet de loi pour lutter contre les violences basées sur le genre,(popularité : 3 %)

Tourisme : Des veilleurs non rémunérés au Parc National de Ruvubu,(popularité : 3 %)

L’Olucome menacée de suspension, alerte Gabriel Rufyiri,(popularité : 3 %)

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC,(popularité : 3 %)

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC,(popularité : 3 %)