Troubles au sein de la prison centrale de Gitega




Par: Isanganiro , lundi 5 octobre 2015  à 21 : 35 : 29
a

Les présumés auteurs du putsch manqué du 13 mai 2015 détenus à la prison centrale de Gitega ont été de nouveau perturbés par l’administration pénitentiaire accompagnée du commissaire régional de la police mais aussi du commissaire provincial et celui du service national de renseignement à Gitega avec une cinquantaine de policiers lourdement armés.

Vers 10h ces hauts gradés de la police sont entrés à l’intérieur de la prison en compagnie des policiers armés. Ils ont alors trouvé les putschistes à la cours intérieure où ils faisaient du sport.

S’adressant au Général Cyrille Ndayirukiye, le commissaire régional de la police lui a dit qu’ils voulaient les placer dans des cellules où ils seront à 4 et que les clés de ces cellules seront gardées par le commissaire régional, Thaddée Birutegusa. Le Général s’est fâché et ils ont commencé à se lancer des insultes.

Selon une source policière, les autres prisonniers s’y sont opposés et ont commencé à jeter des pierres sur les policiers et même à l’extérieur de la prison provoquant un arrêt momentané des activités.

Selon toujours des informations en provenance de la prison, le Major Élie Bapfutwabo un des prisonniers putschistes a été blessé par une pierre dans ce désordre.

Pour les familles de ces prisonniers les autorités veulent à tout prix éliminer physiquement les leurs et demandent qu’on les laisse tranquilles et atteindre le procès. Ces familles s’étonnent de voir les autorités policières aller donner des ordres dans la prison.

Dans l’entre temps, un camion de la police remplis de beaucoup de policiers est arrivé à Gitega en provenance de Bujumbura dans le but de renforcer la sécurité de la prison car la police aurait reçu des informations selon lesquelles il y aurait un groupe d’hommes armés aurait une mission de libérer les putschistes par force.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

612 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi



a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU





Les plus populaires
En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza,(popularité : 39 %)

Fidèle Nsengumukiza arrêté à la RPA ,(popularité : 8 %)

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi,(popularité : 6 %)

Suspension en cascade de certains médias par le CNC au Burundi ,(popularité : 5 %)

Les femmes juristes s’intéressent aux veuves,(popularité : 5 %)

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts,(popularité : 5 %)

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU,(popularité : 5 %)

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 4 %)

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi,(popularité : 4 %)

Burundi : Il faut cesser de harceler les avocats et les journalistes ,(popularité : 4 %)