Contribution probable des parents à l’achat des manuels pour les classes de 9è


Bientôt le gouvernement prévoit des réunions à l’intention des parents des élèves qui sont en neuvième année fondamentale pour demander leur contribution à l’achat des livres. L’information émane du syndicat STEB regroupant les enseignants du primaire et du secondaire.



Par: Isanganiro , mercredi 7 octobre 2015  à 12 : 29 : 26
a

Le secrétaire exécutif du syndicat STEB, Jérôme BIZINDAVYI, qui est aussi enseignant à une école fondamentale, dit que les directeurs communaux de l’enseignement possèdent des flashs discs qui contiennent les programmes des classes de neuvièmes.

« Ils vont imprimer un livre pour l’enseignant et un autre pour l’élève par domaine et ce par école. Les établissements scolaires vont se charger de payer les frais pour l’impression de ces livres », renseigne-t-il.

Monsieur BIZINDAVYI indique encore que les parents seront appelés à multiplier ces manuels de classes pour que les élèves puissent en avoir en suffisance. Ce sera une nouveauté dans l’histoire de l’éducation burundaise que des parents soient appelés à ce genre de contribution.

Presque trois semaines viennent de s’écouler pour l’année scolaire en cours sans qu’aucune école ne dispose de livres pour la 9è fondamentale. Certains établissements se contentent de dispenser les programmes de la 8è qui n’ont pas été épuisés l’an dernier.

La ministre de l’éducation Janvière NDIRAHISHA avait promis que dès la rentre scolaire du 21 septembre 2015 que les livres qui contiennent les programmes des classes de 9ès seront disponibles dans une semaine.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

275 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge



a

Le PAM assiste les populations de Kirundo menacées par la famine



a

Le Burundi plaide pour l’augmentation de quantité des vivres destinés aux cantines scolaires



a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !





Les plus populaires
Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 12 %)

La toux, pas un seul signe de la tuberculose ,(popularité : 11 %)

EDUCATION/Pas de désœuvrement dans les classes de 9 ème à kabezi,(popularité : 11 %)

Une bactérie cultivée au Burundi pour jouer le rôle de complément nutritif et réguler les maladies chroniques,(popularité : 10 %)

Hôpital Roi Khaled : Les infirmiers décrient l’absence à la garde des médecins spécialistes,(popularité : 9 %)

Burundi : Quand la “vie” du scanner de Karuzi est dans les mains du ministère de la santé,(popularité : 9 %)

Gihanga, 700 Fr Bu pour acheter un bidon d’eau potable ,(popularité : 9 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 9 %)

Une des facultés à l’Université du Burundi est en grève il y a un mois,(popularité : 9 %)

Santé : Manque de devises, pas de médicaments,(popularité : 9 %)